En ce moment : COME AS YOU ARE - NIRVANA Ecouter la radio

Caen. Peronne Cup : jugé à Caen pour un détournement de fonds de 4 millions d'euros

L'organisateur de la Peronne Cup et vice-président du club de Thaon (Calvados) est soupçonné d'avoir détourné quatre millions d'euros en provenance de Maxiviande, son employeur. Il est jugé pendant quatre jours devant le tribunal de Caen à partir d'aujourd'hui, jeudi 3 octobre 2019.

Caen. Peronne Cup : jugé à Caen pour un détournement de fonds de 4 millions d'euros
L'AS Rome, vainqueur de l'unique édition de la Peronne Cup. - SL

C'est une affaire chevaleresque qui a vu le jour en 2016, lors de l'organisation de la Peronne Cup, un tournoi international destiné aux jeunes footballeurs, organisé à Thaon (Calvados). Le vice-président du club, Sébastien Lemarié, est accusé d'avoir détourné quatre millions d'euros de fonds depuis 2007 en provenance de l'entreprise Défi Viandes (Maxiviande), son employeur.

Une partie aurait été reversée à l'organisation de ce tournoi, la goutte de trop pour Frédéric Belot, l'avocat de la société agroalimentaire pour laquelle Sébastien Lemarié était justement en charge du contrôle de gestion. "La Peronne Cup a été l'apothéose des détournements. C'est à ce moment-là que l'administration fiscale s'est intéressée au dossier, vues les sommes passées sur les comptes bancaires. Beaucoup de gens en ont profité".

Frédéric Belot est l'avocat de la société Défi Viandes. - Léa Quinio

"Un vrai travail de fourmi"

Au total, 34 prévenus étaient convoqués ce jeudi 3 octobre 2019 au Tribunal de grande instance de Caen. Salariés du club, sociétés d'hôtellerie, banques, courtier aérien et même Monsieur Claude Peronne, lequel avait donné son nom pour l'organisation de la compétition, sont à la barre pendant ces quatre jours. Certains affirment n'avoir eu aucune idée de la provenance de l'argent.

Mais la société Défi Viandes, devenue aujourd'hui Coop Saveurs, veut obtenir gain de cause, quitte à payer des dommages et intérêts aux différentes personnes convoquées. Son avocat poursuit : "Ce sont des petits montants sur des années. Ces opérations ont mobilisé des commissaires aux comptes et cabinets d'expertise comptables pour retracer tous les virements. C'est un vrai travail de fourmi. Les mécaniques employées ont été réfléchies et étudiées par l'auteur des faits".

Un enrichissement personnel ?

L'audience devrait permettre de comprendre pourquoi les instances ne se sont pas aperçues de ces transferts d'argent plus tôt. Soupçonné de vol ou d'abus de confiance, Sébastien Lemarié encourt jusqu'à trois ans de prison et 75 000€ d'amende au maximum prévu par le Code pénal. Selon son avocat, Gabriel Sibout, l'auteur présumé des faits est en pleine reconstruction :

L'avocat de l'autre partie insiste sur le fait que Sébastien Lemarié avait vocation à s'enrichir personnellement et à faire profiter des tiers :

"Il s'est enrichi personnellement"

Neuf prévenus ont soumis des conclusions de nullité pénale. Une affaire qui n'a pas fini de faire du bruit dans le monde du football amateur.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Peronne Cup : jugé à Caen pour un détournement de fonds de 4 millions d'euros