En ce moment : GHOST TOWN - BENSON BOONE Ecouter la radio

Mortagne-au-Perche. De fausses plaques minéralogiques mènent le toxicomane 2 ans derrière les barreaux

Jeudi 26 avril 2018, Thomas Charpiot, un habitant de Mortagne-au-Perche (Orne) âgé de 39 ans allait à Alençon acheter une trottinette pour l'anniversaire de sa fille, au volant de son Audi TT. Mais les policiers l'ont arrêté car ses plaques minéralogiques n'étaient pas conformes… le début d'une -très- longue liste d'infractions qui l'ont mené en prison.

Mortagne-au-Perche. De fausses plaques minéralogiques mènent le toxicomane 2 ans derrière les barreaux
2 ans de prison ferme pour le toxicomane aux multiples infractions. - Eric Mas

Lors d'une banale opération de contrôle routier jeudi 26 avril 2018, les policiers d'Alençon (Orne) ont contrôlé une Audi TT à Alençon. Rapidement ils ont été intrigués par la plaque minéralogique : X8289, qui ne correspond pas à une plaque française.

Davantage d'investigations

Comme le conducteur n'avait pas ses papiers, les forces de l'ordre ont poursuivi leurs investigations et ont découvert un faux permis de conduire et une fausse carte d'identité, aux noms d'Étienne Viagon et de Jérôme Boursier, mais avec la photo du conducteur du véhicule : Thomas Charpiot, 39 ans, de Mortagne-au-Perche.

Positif aux stupéfiants

Un contrôle l'a révélé positif aux stupéfiants. Les policiers ont découvert de l'héroïne, et de la cocaïne dans la voiture ainsi que 3000€ en liquide sur lui, alors qu'il est sans travail ni revenus depuis plusieurs mois…

Perquisition

S'en est suivie une perquisition dans la maison que Thomas Charpiot est en train de restaurer, ce qui a permis à nouveau de trouver de la drogue. En tout : 8g de cocaïne, 45g d'herbe, 58g d'héroïne, 117g de résine de cannabis… mais aussi un revolver, une carabine et des plaques minéralogiques.

Des arguments qui ne convainquent pas le tribunal

L'homme connu pour sa toxicomanie a tenté d'expliquer sans convaincre qu'il avait acheté la voiture à l'étranger il y a 2 ans, mais qu'il ne pouvait pas l'immatriculer en France car la facture était rédigée en langue étrangère... que les 3000€ c'était des économies et le produit de la vente de chiots dont il faisait commerce (non déclaré...) et que s'il avait cette somme sur lui, c'est parce qu'il avait peur de se faire cambrioler chez lui. Que s'il y avait chez lui des carcasses de voitures ça n'était pas pour en utiliser les plaques minéralogiques mais parce qu'un jour il allait les retaper... Que oui il avait replongé dans la drogue, mais qu'il voulait se soigner. J'ai du mal a vous croire, a tranché la présidente. On peut se demander si en fait vous ne veniez pas dealer sur Alençon, s'est demandé la procureure de la République...

2 ans de prison ferme

Jugé en récidive mercredi après-midi 2 mai 2018 en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d'Alençon, ce père de famille a été reconnu coupable de l'ensemble des faits reprochés. Il a été condamné à 2 ans de prison ferme et immédiatement conduit en prison. La drogue, l'argent et l'Audi TT ont été confisqués par la Justice. Le condamné est également sous la menace d'un an de prison supplémentaire s'il ne respecte pas ses obligations de soins, et de travail. Il devra en outre régler au Trésor les frais de procédure.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Mortagne-au-Perche. De fausses plaques minéralogiques mènent le toxicomane 2 ans derrière les barreaux