Papillons de nuit : des élus de la majorité départementale désapprouvent le président

Après le retrait d'une aide départementale au festival Papillons de Nuit qui programme Bertrand Cantat en mai prochain à Saint-Laurent-de-Cuves (Manche), des élus de la majorité dénoncent la position de leur président.

Papillons de nuit : des élus de la majorité départementale désapprouvent le président

Le festival Papillons de Nuit © Tendance Ouest

Par Thierry Valoi

Suite du feuilleton après la programmation de Bertrand Cantat au festival Papillons de nuit en mai 2018 à Saint-Laurent-de-Cuves (Manche). Le Conseil départemental de la Manche a retiré son aide financière au festival, pour des opérations de communication à hauteur de 34 000 euros.

Ils désapprouvent cette décision.

"Aucune complaisance ne nous anime envers l'acte commis par Monsieur Bertrand Cantat il y a 15 ans", écrivent ces conseillers qui se reconnaissent "pleinement dans ce que notre Président du Conseil départemental appelle les 'opérations de sensibilisation et d'éducation pour tenter d'arrêter le fléau des violences faites aux femmes'. Bravo à ce Conseil départemental pour son engagement auprès des femmes."

La justice comme fondement de base de la démocratie

Ces élus estiment néanmoins "qu'une institution de la République, comme le Conseil départemental, ne peut pas agir comme si la Justice n'était pas le fondement de base de la démocratie et de la République."

"Sanctionner Papillons de nuit, c'est à notre sens à la fois s'immiscer dans la programmation artistique d'un grand festival et céder à une forme de justice populaire."

"Pour ces raisons, nous n'approuvons pas la décision du Conseil départemental de la Manche d'avoir supprimé sa subvention pour l'édition 2018 du festival Papillons de Nuit" signent ces élus de la majorité : Carine Mahieu, Marie-Hélène Fillatre, Pierre De Castellane et Mathieu Johann-Lepresle.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES