Le Havre : la présence de bombes suspectée sur le chantier de l'EM Normandie

Le Havre : la présence de bombes suspectée sur le chantier de l'EM Normandie

L'EM Normandie - Cité Numérique sera installée entre l'Isel et l'ENSM, quai des Antilles au Havre. © Codah Groupe 6

Le
Par : Gilles Anthoine

La livraison de l'École de management de Normandie (EM Normandie), Cité de la mer quai des Antilles au Havre (Seine-Maritime), devrait prendre du retard. Un diagnostic pyrotechnique réalisé en janvier 2018 révèle la présence potentielle de munitions non-explosées datant de la Seconde guerre mondiale.

Les travaux de la future EM Normandie, Cité de la mer ont débuté en novembre 2017 quai des Antilles au Havre (Seine-Maritime). L'établissement devait accueillir ses premiers élèves pour la rentrée de septembre 2019. Mais le chantier va certainement prendre du retard.

    • Lire aussi : Le Havre : le campus s'agrandit

Le diagnostic pyrotechnique réalisé par l'agglomération du Havre (CODAH) du 3 au 23 janvier 2018 met en lumière la présence potentielle de munitions non-explosées datant de la Seconde guerre mondiale. Sur cette parcelle se trouvait à l'époque de la guerre l'établissement administratif de la Compagnie des docks. Ce bâtiment a fait l'objet de bombardements intenses entre 1940 et 1944.

Des objets métalliques repérés

Les forages et les sondages réalisés lors du diagnostic ont repéré la présence d'objets ferro métalliques potentiellement pyrotechniques enfouis à des profondeurs d'un à huit mètres. "Un dégagement des terres est désormais nécessaire pour une inspection visuelle, un préalable indispensable à la détermination du caractère actif ou inerte de ces objets", précise le communiqué de la CODAH.

Le chantier tourne au ralenti

Une analyse de sécurité du travail pyrotechnique va être réalisée. Une analyse qui a été validée par les autorités préfectorales de Seine-Maritime. La poursuite du chantier est désormais soumise aux contraintes suivantes :

    • Exécution des travaux assistés d'un personnel accrédité
    • Cadences de travail limitées
    • Opération potentielle de déminage du site
    • Révision d'un phasage de terrassement et de forage des fondations
    • Impossibilité d'une co-activité sur le chantier

Ces nouvelles contraintes sur le chantier vont entraîner un retard sur le planning et la date de livraison. La CODAH ne sait pas pour l'heure évaluer la durée de ce retard.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques