Le Havre : le Plan Campus prévoit 12 500 étudiants dans le centre d'ici 2019

Le Havre : le Plan Campus prévoit 12 500 étudiants dans le centre d'ici 2019

Edouard Philippe, au centre avec Hervé Morin, à la présentation du plan campus. © CODAH

Le
Par : Lucien Devôge

Le maire du Havre (Seine-Maritime) Edouard Philippe a présenté, jeudi 13 octobre 2016, son Plan Campus. Autrement dit, la concentration dans le même quartier, autour de la gare et des bassins, de tous les établissements d'enseignement supérieur de la ville. Le tout pour développer des services communs pour les étudiants et de créer une vie étudiante dans le centre de la plus grande ville de Normandie.

Nom de code : Plan Campus. Objectif : réunir dans un même quartier, allant de la rue Lebon, où se trouve l'université), au quai Frissard, tous les établissements d'enseignement supérieur du Havre (Seine-Maritime). Un challenge de taille qu'a présenté le maire Edouard Philippe jeudi 13 octobre 2016.

12 500 étudiants dans le centre

Le défi part d'un constat, dressé par l'édile : "Le Havre compte aujourd'hui 12 500 étudiants. C'est plus que nous n'en avons jamais eu. Et pourtant, c'est un nombre relativement limité. Pour pouvoir se développer, il faut constituer une masse critique d'étudiants qui permettra de créer une vie étudiante plus intense et des services communs". D'où l'idée de réunir les établissements dans un quartier central, autour de la gare et des bassins. "Plus les étudiants sont près les uns des autres, plus ils sont en mesure d'échanger, de bénéficier de services communs qui s'adressent à un nombre suffisant d'étudiants". Et le maire de prendre l'exemple d'un restaurant universitaire qui va voir le jour sur une barge, sur les bassins, en 2019.
Autre avantage d'un tel rassemblement : il permettrait de rendre viables les services commerciaux situés dans le périmètre : "Nous avons reconstruit dans ce quartier un cinéma d'art et d'essai, il fonctionnera mieux avec 12 500 étudiants à proximité", résume Edouard Philippe.

Trois déménagements déjà actés

L'idée n'est pas nouvelle et le travail de concentration étudiante a déjà commencé. Une antenne de Science Po Paris et l'INSA sont arrivés dans le quartier Frissard en 2012 tandis que l'Ecole Nationale Supérieure Maritime a déménagé en 2015, passant de Sainte-Adresse au centre-ville havrais. Deux autres grands déménagements sont prévus dans les années à venir : l'Ecole de Management de Normandie, aujourd'hui dans le centre-ville mais légèrement à l'écart du quartier étudiant, déménagera en 2019 au quartier Frissard et l'IUT, aujourd'hui à Caucriauville, devrait lui aussi déménager même si le lieu où il sera accueilli n'est pas encore déterminé.

Une cité numérique et une université de l'artisanat

De nouveaux établissements vont également voir le jour dans les années à venir. L'EM Normandie partagera un bâtiment avec une Cité numérique regroupant start-up, un incubateur, une cantine numérique et où "les étudiants pourront rencontrer des entrepreneurs et avoir accès à tous les services possibles imaginables". Autre nouveauté, la création d'une Université Régionale des Métiers et de l'Artisanat, qui accueillera 450 élèves et pourra faire émerger de nouvelles filières. Enfin, ville portuaire oblige, de nouvelles formations dédiées aux métiers de la mer, au nautisme et au tourisme nautique.

Rayonner à l'international

Ce grand campus en centre-ville permet également de faire rayonner la ville, en France et à l'international : "Pour l'agglomération, ce campus sera un élément important de l'attractivité de la ville. Quand on parle du Havre, il faut parler d'attractivité", insiste Edouard Philippe. "Sciences Po Paris fait venir ici des étudiants parmi les meilleurs du monde et ils adorent être au Havre". Le plan campus concilierait ainsi proximité et internationalisation en "faisant en sorte que les habitants qui veulent suivre des études sur notre territoire puissent le faire dans de bonnes conditions, d'où de nouvelles formations, et en même temps que nous puissions faire venir des étudiants de loin, voire très loin".

À LIRE AUSSI.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques