Calvados : expédition punitive ou "coup de main" ?

Calvados : expédition punitive ou "coup de main" ?

Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

Trois hommes étaient convoqués mercredi 19 avril 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour violences en réunion survenues dans l'agglomération le jour de Noël 2014.

Jeudi 25 décembre 2014, une femme se plaint à une amie qu'elle a été frappée et séquestrée par son conjoint. Parvenue à s'échapper, elle est affolée car l'homme a la garde de leurs deux jeunes enfants (un an et demi et deux ans et demi) et les séquestre avec maltraitance. Alors deux connaissances de l'amie vont se présenter à son domicile. L'entrevue ayant dégénéré, ils ont comparu tous les trois devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) le mercredi 19 avril 2017 pour violences en réunion.

Version du père

"Ces messieurs accompagnaient ma femme qui venait récupérer les enfants. Celle-ci est entrée et eux ont forcé le passage en me prenant de haut "Tu tapes sur les femmes ?" Le plus âgé m'a mis un coup de poing en pleine bouche qui m'a fait tomber. Le plus jeune, qui avait des béquilles m'a frappé avec alors que j'étais au sol. Moi, j'avais une attelle à la cheville et je ne pouvais plus bouger."

Version des deux frères

"La femme a dit qu'elle avait très peur de lui. On l'a juste déposée devant la porte. On était là en cas de problème. On est restés sur le seuil." Le plus jeune affirme avoir reçu un coup de poing sans sommation ce qui l'a propulsé en arrière. "Il avait bu, il était impressionnant" Suite à cela ils sont partis.

"Diplôme de justiciers ?"

"Auriez-vous un diplôme de justiciers ? demande le procureur aux deux frères, car c'est un genre d'expédition punitive. De quoi vous mêlez-vous ? S'il y avait un danger il suffisait d'appeler la police. Le fait est que dans cette histoire seul le père a subi des violences incontestables de par le certificat médical et ceci à son domicile !" Six mois ferme sont requis pour l'un et quatre mois ferme pour l'autre ainsi que la relaxe pour la victime. L'avocat de celle-ci sollicitant 1500 euros de dommages et intérêts.

De lourds casiers judiciaires et des peines fermes

Il est vrai que les casiers judiciaires des deux frères ne plaident pas en leur faveur et qu'ils connaissent l'incarcération. Dix-huit mentions pour l'aîné (violence en réunion, violence avec arme, dégradations, vols, recels, stupéfiants...) pour le cadet violences et trafic de stupéfiants.

L'avocat de la défense estime que les deux frères ont été instrumentalisés par la femme. "Ils croyaient bien faire. Elle fait passer son compagnon pour un monstre qui la séquestre et la frappe et qui abandonne leurs deux jeunes enfants dans leurs excréments. C'est une manipulatrice et ils se sont fait avoir."

L'affaire a été mise en délibéré au mercredi 26 avril 2017.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques