En ce moment : A LA VIE QU'ON MENE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Cabourg. Calvados : un homme condamné pour agressions sexuelles incestueuses

Mis en cause pour agressions sexuelles incestueuses sur deux fillettes en 1995 et 1996, un homme a comparu mardi 25 septembre 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Cabourg. Calvados : un homme condamné pour agressions sexuelles incestueuses
Malgré ses dénégations l'homme est reconnu coupable d'agressions sexuelles incestueuses. - Joëlle Briant

Mardi 25 septembre 2018, un homme âgé de 45 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour agressions sexuelles incestueuses. Les faits remontent aux années 1995 et 1996 et se sont produits à Cabourg et à Ifs.

"C'était normal, c'était un adulte"

À l'époque les petites filles, qui sont cousines, sont âgées de six et sept ans. L'homme est le compagnon de la mère de l'une d'entre elles. Il passe beaucoup de temps dans leur chambre pour "chahuter". Leurs mères n'y voient rien à redire, c'est leur "tonton". Mais en fait de "chahutage" il les caresse partout, y compris le sexe, les embrasse, se masturbe devant elles. "Il ne fallait rien dire, c'était normal, c'était un adulte". Lorsqu'elles tentent d'en parler à leurs mères, elles ne sont pas crues. Ce n'est que plus tard, placée dans une famille d'accueil que l'une d'elle reçoit une oreille attentive. Une enquête débute, qui traîne en longueur.

L'homme prétend qu'elles se trompent "Je n'ai jamais eu un seul geste déplacé. Ce doit être quelqu'un d'autre, beaucoup de gens passaient dans l'appartement". Mais d'interrogatoires en expertises psychiatriques, il s'avère que les victimes souffrent d'anxiété. Leur discours, qui ne varie jamais, ne laisse aucun doute. L'homme quant à lui présente une instabilité affective et fonctionne sur un mode névrotique.

"Vous avez gâché leur jeunesse !"

Les deux victimes, aujourd'hui trentenaires, sont en larmes à l'audience. Leur avocate interpelle le prévenu "Vous croyez qu'elles ont envie d'être là ? Si elles obtiennent de votre part un dédommagement financier, sachez que c'est l'argent de la honte ! Vous avez gâché leur jeunesse et il faut qu'elles apprennent à vivre avec !"

Convaincu, le tribunal le condamne à 18 mois de prison avec sursis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. S'y ajoute interdiction de contact et obligation de soins. Il devra verser 3 000 euros de dommages et intérêts à chacune des victimes. Enfin, il se voit inscrit au fichier des délinquants sexuels.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cabourg. Calvados : un homme condamné pour agressions sexuelles incestueuses