En ce moment : ENCORE UN MATIN - JEAN-JACQUES GOLDMAN Ecouter la radio

Caen. Caen : un ancien joueur des léopards de Rouen condamné pour dopage

Lors d'un contrôle antidopage des agents anabolisants sont retrouvés dans les urines d'un joueur de foot américain du club les léopards de Rouen (Seine maritime). À l'issue d'une enquête, le jeune homme âgé de 23 ans ainsi que ses deux fournisseurs âgés de 42 et 38 ans ont été jugés par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados), mardi 18 septembre 2018.

Caen. Caen : un ancien joueur des léopards de Rouen condamné pour dopage
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Trois personnes compromises dans une affaire de dopage ont été convoquées mardi 18 septembre 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Une seule s'est présentée à l'audience. Le jeune sportif a regagné son pays, la Russie. Le fournisseur le plus impliqué voyage aux USA. Les faits recouvrent la période de janvier à octobre 2017 à Caen.

"En Russie le dopage n'est pas interdit"

Le jeune russe explique aux enquêteurs avoir été repéré par un homme qui le met en relation avec un fournisseur. "Il m'a trouvé musclé et a pensé que j'avais un potentiel pour le foot américain, mais il fallait n'avoir que du muscle, pas de graisse. Dans mon pays ce n'est pas interdit de se doper"

L'homme à la barre reconnaît avoir vendu des ampoules de Sustanon (stéroïde anabolisant) au footballeur. Lui-même, adepte de la musculation se dope pour être moins lourd. Avec le recul, il admet avoir pris des risques pour sa santé. Il achète ses produits chez un troisième homme. Il s'agit du gérant d'un commerce caennais, Goldnutrition, spécialisé dans des produits diététiques et des compléments alimentaires. Malgré un train de vie bien élevé (voiture de luxe, voyages à l'étranger), l'homme (également consommateur) ne reconnaît pas être un "fournisseur", tout au plus "dépanne" t-il des connaissances avec des produits achetés au Portugal.

"Petit trafic mais bien organisé "

Le président parle d'un trafic, sans grande ampleur, certes, mais bien organisé. "Ces produits ont de terribles effets secondaires. Ils sont interdits par le code de la santé publique." Ce qu'entérine le procureur en requérant 12 mois de prison avec sursis pour chacun des trois prévenus ainsi qu'une amende de 25 000 euros pour le commerçant.

Au final, les deux fournisseurs écopent bien de 12 mois avec sursis. S'y ajoute une amende de 1000 euros pour le commerçant. Le jeune russe écope de six mois avec sursis.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Caen : un ancien joueur des léopards de Rouen condamné pour dopage