En ce moment : LIBRE - ANGELE Ecouter la radio

Thaon. Calvados. Douze téléphones portables volés dans les vestiaires d'un club de foot

Le mardi 29 septembre 2015, dans les vestiaires du club de foot de Thaon, au nord de Caen (Calvados), douze téléphones portables ainsi qu'une alliance disparaissent durant l'entraînement des joueurs. Le suspect est passé devant le tribunal, le 7 décembre 2016.

Thaon. Calvados. Douze téléphones portables volés dans les vestiaires d'un club de foot
L'une des salles d'audience du tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

En 2015, les clubs de foot ont attiré les voleurs. Avant celui de Luc sur mer (Calvados), c'est celui de Thaon, au nord de Caen (Calvados) qui a été pris pour cible. Le mardi 29 septembre 2015, ce ne sont pas des chaussettes qui ont disparu mais une douzaine de téléphones portables. L'homme mis en cause a comparu pour vols le mercredi 7 décembre 2016, devant le tribunal de grande instance de Caen.

Certains joueurs étaient des "potes"!

L'individu, âgé de 21 ans, s'introduit dans les vestiaires du club de foot de Thaon, au nord de Caen, le mardi 29 septembre 2015, tandis que les joueurs s'entraînent sur le terrain. Il y dérobe douze téléphones portables ainsi qu'une alliance. Le prévenu a fini par reconnaître les faits, mais pas tout à fait… "je voulais me faire de l'argent. Je connais les joueurs, certains étaient des potes. Mais je n'ai pas volé l'alliance."

Portables partis au "bled"

Il poursuit : " Mais les portables étaient tous bloqués, alors je les ai donnés, ils sont partis au bled, en Algérie. Cela ne m'a rien rapporté, alors, comme vous pouvez le comprendre, je n'ai pas les moyens de rembourser"

"Je pense qu'il ment"

La procureure a du mal à croire qu'il n'a pas dérobé l'alliance et que les téléphones ne lui aient pas rapporté d'argent "je pense qu'il ment, d'autant plus qu'au cours de l'enquête, il a rejeté la faute sur quelqu'un d'autre. Heureusement pour celui-ci que son portable a borné ailleurs ce jour-là, sinon, il aurait aussi bien pu être convoqué à cette audience"

Six mois de prison avec sursis

La procureure requiert 6 mois de prison avec sursis. Elle considère que les portables, au-delà de l'usage téléphonique, sont une partie de notre vie (adresses, photos, messages, souvenirs… à jamais perdus). La valeur sentimentale et pécuniaire de l'alliance est également prise en compte.
Le prévenu écope de 6 mois de prison avec sursis assortis de 40 heures de travaux d'intérêt général et de l'obligation d'indemniser les victimes. Les dommages et intérêts s'élèvent à plus de 5700 euros.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Thaon. Calvados. Douze téléphones portables volés dans les vestiaires d'un club de foot