Violences urbaines à Perseigne: un an de prison ferme pour un jeune émeutier

Violences urbaines à Perseigne: un an de prison ferme pour un jeune émeutier

Une première condamnation à un an de prison ferme après une nuit d'émeute dans le quartier de Perseigne à Alençon (Orne).

Le
Par :

Un an de prison ferme : c'est, moins de 48 heures après les faits, la première condamnation prononcée ce lundi soir 3 avril 2017 par le tribunal correctionnel d'Alençon (Orne), après la nuit d'émeute, samedi soir dernier dans le quartier de Perseigne.

Lundi 3 avril 2017, le tribunal correctionnel d'Alençon a condamné, en comparution immédiate, un jeune émeutier arrêté durant la nuit du samedi 1er au dimanche 2 avril dans le quartier de Perseigne, à Alençon (Orne)

À l'origine de cette nuit d'émeutes: une Mercedes qui ne respecte pas le Code de la route, prise en chasse par la police, et qui poursuit sa route jusqu'à Perseigne.

Caillassage

À leur arrivée, les policiers sont accueillis par des projectiles. Ils ripostent avec des lacrymogènes. Avant de se retirer. Puis dans les heures qui suivent, douze voitures sont incendiées dans ce quartier d'Alençon.

Des très jeunes surexcités

Les policiers viennent à quatre reprises, avec des renforts, pour tenter de ramener le calme. C'est lors d'une de ces interventions que Yasan Ozgur, âgé de 20 ans, déjà neuf condamnations à son casier judiciaire, est formellement identifié par trois policiers comme étant celui qui a lancé des pierres, sur leur véhicule. Il nie. Il reconnaît juste, alcoolisé, s'être rebellé lors de son interpellation. En récidive, il encourt vingt ans de réclusion.

Interdit de séjour dans l'Orne

Le tribunal l'a relaxé des accusations de violence, et a requalifié les faits de dégradations. Il a aussi pris en compte sa volonté de réinsertion, le fait qu'il ait quitté Alençon où il a de mauvaises fréquentations. Il était ce soir-là simplement de passage, pour venir voir sa mère qui réside toujours dans le quartier.

Le tribunal correctionnel d'Alençon a condamné Yasan Ozgur à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, et à l'interdiction de séjourner dans l'Orne durant deux ans.

En prison

Le condamné a été conduit en prison dès sa sortie du tribunal. Le procureur de la république pourrait ajouter 4 mois de prison supplémentaires, dans le cadre d'une ancienne affaire, dont le tribunal n'avait pas à juger.

Une autre procédure judiciaire est en cours concernant cette fois les dégradations par incendie, durant cette nuit d'émeute à Perseigne.


1234
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Examen : consultez les résultats
Gagnez Le Petit Futé Rouen
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

La nuit avec