En ce moment : WHERE ARE YOU NOW (FEAT CALUM SCOTT) - LOST FREQUENCIES Ecouter la radio

Épron. Questions à un membre de la Convention citoyenne pour le climat

Début octobre 2019, la première session de travail commençait pour les 150 personnes tirées au sort, et désormais membres de la Convention citoyenne pour le climat, comme Grégoire Fraty, habitant d'Epron (Calvados).

Épron. Questions à un membre de la Convention citoyenne pour le climat
Grégoire Fraty, habitant d'Epron (Calvados), est membre de la Convention citoyenne pour le climat depuis octobre 2019. - Charlotte Hautin

Grégoire Fraty, habitant d'Epron (Calvados), fait partie des 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat. Cette convention, voulue par le gouvernement, a pour but de proposer des solutions pour la transition écologique. Comment cela fonctionne ? Qui sont ces 150 personnes à en faire partie ? Autant de questions auxquelles a répondu Grégoire Fraty.

Comment avez-vous été choisi ?

Début septembre j'ai reçu un SMS me demandant si je voulais faire partie de cette Convention. Après m'être renseigné, j'ai répondu que cela m'intéressait. Ils m'ont appelé pour affiner mon profil statistique, et il se trouve que je correspondais au profil qu'il recherchait, puisqu'ils essayent d'avoir un échantillon représentatif de la population française. Et me voilà dans cette aventure !

Qu'est-ce que l'on fait en tant que membre de cette Convention ?

On participe à des sessions de travail à Paris. Il y en a six au total, réparties d'octobre à janvier, où l'on se retrouve tous pour discuter sur différentes thématiques avec des experts. Chaque groupe est en charge d'une thématique, ensuite il y a des débats intra-groupes. Entre les sessions, il y a des temps de travail en visioconférence, mais aussi un investissement personnel. Par exemple, je vais rencontrer des associations, des élus, je lis des articles, des livres, etc.

Quel est l'intérêt d'une Convention citoyenne comme celle-ci ?

C'est un système très innovant, qui a le mérite de donner une partie du pouvoir du gouvernement aux citoyens. Peut-être que ça ne marchera pas, mais honnêtement j'y crois. Ce qui est intéressant aussi, c'est que chaque personne représente son territoire avec ses spécificités. L'idée n'est pas de faire une mesure nationale imposée aux territoires, mais c'est de trouver la mesure, qui remonte des territoires, à appliquer au niveau national.

Quelle est la finalité ?

Nous allons, à la fin des sessions de travail, remettre un pack de propositions au gouvernement. Ce sera des propositions concrètes de lois, de règlements, de référendum, etc. Le gouvernement nous fera un retour et il y aura encore une session pour affiner nos propositions en fonction de ces retours.

La troisième session de travail a lieu le week-end du 16 et 17 novembre 2019.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Épron. Questions à un membre de la Convention citoyenne pour le climat