En ce moment : RESPIRE ENCORE - CLARA LUCIANI Ecouter la radio

Saint-Étienne-du-Rouvray. Près de Rouen, des étudiants infirmiers dénoncent des frais illégaux

L'association des étudiants de l'Institut de formation en soins infirmiers du Rouvray, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), se mobilise avant la rentrée, lundi 26 août 2019. Elle dénonce des frais illégaux, demandés lors de l'inscription.

Publié le 19/08/2019 à 07h00 - Par Amaury Tremblay
Saint-Étienne-du-Rouvray. Près de Rouen, des étudiants infirmiers dénoncent des frais illégaux
Les étudiants dénoncent des frais complémentaires demandés lors de l'inscription à l'Ifsi du Rouvray. Illustration.

Les études en soins infirmiers ont été plébiscitées en 2019 par les néobacheliers. C'est la formation la plus demandée cette année, selon le ministère de l'Enseignement supérieur. À Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) du Rouvray devrait attirer de nombreux étudiants.

75 € la blouse

Si la reprise des cours est fixée au lundi 26 août 2019, l'Association du Rouvray des étudiants en soins infirmiers solidaires (Aresis) se mobilise en amont pour dénoncer des frais jugés illégaux demandés lors de l'inscription. "Normalement, un étudiant doit s'acquitter seulement d'une CVEC [Contribution de vie étudiante et de campus, NDLR] de 91 euros et de 170 euros de frais d'inscription", rappelle Quentin Flahaut, chargé de mission à l'Aresis.

À l'Ifsi du Rouvray, parmi les frais supplémentaires demandés pour les étudiants en première année, il y a notamment l'achat d'une blouse à 75 euros. "C'était mon cas quand je suis arrivé il y a 6 mois", explique Quentin Flahaut qui a été contraint de payer cette somme pour pouvoir valider son inscription.

Quentin Flahaut

Mais cette situation n'est pas propre à l'établissement de Saint-Etienne-du-Rouvray. "Au niveau national, c'est près d'un Ifsi sur deux qui, aujourd'hui, taxe des frais illégaux allant de 65 euros pour une simple blouse à plus de 335 euros."

Frais en baisse

L'Aresis demande aux nouveaux étudiants de ne pas régler ces frais complémentaires au moment de leur inscription. L'association, avec l'appui de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers, "s'engage à accompagner juridiquement" chaque étudiant s'il entame des démarches administratives ou juridiques.

"Il y a quelques années, c'était 120 euros qui étaient demandés et là, nous avons réussi à faire baisser ces taxes", ajoute Quentin Flahaut qui espère pouvoir y mettre fin dans les prochaines années au sein de l'Ifsi du Rouvray. Sollicitée par Tendance Ouest, la direction de l'établissement n'a pas répondu à nos demandes.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Étienne-du-Rouvray. Près de Rouen, des étudiants infirmiers dénoncent des frais illégaux