En ce moment : CALM DOWN - REMA Ecouter la radio

Les Ventes-de-Bourse. Dans l'Orne, un promoteur serait-il responsable d'un suicide…?

Lundi 24 juin 2019, des membres de la famille de Valérie Loison se sont enchaînés aux grilles du site d'enfouissement d'ordures des Ventes-de-Bourse, près d'Alençon (Orne). Ils considèrent que le promoteur du site voisin de leur exploitation agricole familiale, est la cause du récent suicide d'une des membres de leur famille.

Les Ventes-de-Bourse. Dans l'Orne, un promoteur serait-il responsable d'un suicide…?
Symboliquement, la famille a érigé une tombe en mémoire de la victime, devant l'entrée du site des Ventes-de-Bourse. - Eric Mas

La situation est dramatique dans l'Orne, sur la commune des Ventes-de-Bourse, près d'Alençon, dans un litige qui oppose, depuis près de 20 ans, le promoteur d'un site d'enfouissement d'ordures à une famille d'agriculteurs directement impactée par ce site. L'une des membres de la famille a mis fin à sa vie le 14 juin 2019. En réaction, lundi 24 juin, des membres de cette famille se sont enchaînés aux grilles du site.

    • Lire aussi. Orne : 14 ans après avoir signé un compromis de vente, il ne l'a toujours pas honoré

Alors que toute la famille devait se réunir pour la Fête des pères, elle avait dit à son père: "C'est peut-être la dernière fois qu'on sera tous ensemble.". Vendredi 14 juin, Valérie Loison, 37 ans, s'est jetée sous un train près de Sées (Orne). Elle aurait laissé une lettre pour expliquer son geste, accablée par 17 ans de procédure contre le promoteur du centre d'enfouissement des Ventes-de-Bourse, près d'Alençon, qui avait signé un compromis pour l'achat d'une partie de la ferme familiale pour implanter son site.

Campement improvisé devant l'entrée du site d'enfouissement. - Eric Mas

Un compromis sans suite

Dès l'ouverture du site d'enfouissement, le promoteur se serait engagé à acheter la totalité du reste de l'exploitation agricole. La transaction ne s'est jamais faite. Lundi 24 juin, des membres de la famille de la défunte se sont enchaînés aux grilles du site d'enfouissement. Écoutez Frédéric Loison, son mari :

Frédéric Loison

Une réunion était prévue le 6 juin 2019 entre l'agriculteur et le promoteur, mais ce dernier en a reporté la date au mercredi 25. Sur place, devant le site, aujourd'hui loué et exploité par une société qui n'a rien à voir avec le promoteur incriminé qui a construit ce site, la famille est soutenue par une quinzaine d'élus locaux. Parmi eux Victor Marques, maire d'Aunay-les-Bois :

Victor Marques

Le président du Conseil départemental de l'Orne, qui s'est rendu sur place, a demandé à la préfecture de convoquer une réunion de conciliation, pour tenter d'enfin démêler cette dramatique situation.

    • Lire aussi. Autocars Carrier : la cour d'appel de Caen donne raison à l'employeur
    • Lire aussi. Le ministre de l'Écologie François De Rugy à Alençon

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Les Ventes-de-Bourse. Dans l'Orne, un promoteur serait-il responsable d'un suicide…?