En ce moment : LESS THAN ZERO - THE WEEKND Ecouter la radio

Rouen. Rouen honore ses femmes illustres lors des journées du Matrimoine

Samedi 9 mars 2019, la ville de Rouen (Seine-Maritime) a dévoilé les plaques honorant plusieurs figures féminines ayant un lien avec la ville : Denise Holstein, Amélie Bosquet et Simone de Beauvoir.

Rouen. Rouen honore ses femmes illustres lors des journées du Matrimoine
Le discours de lancement de la promenade qui a mené les participants dans les rues du centre historique. - Florian Gantier

Denise Holstein, survivante des camps de la mort aujourd'hui âgée de 92 ans. Amélie Bosquet, écrivaine férue de folklore normand décédée en 1904. Simone de Beauvoir, femme de lettres et philosophe décédée en 1986. Rien ne semble lier ces femmes entre elles, sinon leur lien à la ville de Rouen (Seine-Maritime) et à ses quartiers historiques.

Qu'elles y soient nées ou y aient séjourné plusieurs années, c'est à ces femmes que la municipalité a décidé de dédier des plaques commémoratives sur les bâtiments qui les ont accueillies pendant ces années rouennaises, samedi 9 mars 2019, à l'occasion des journées du Matrimoine. Le temps d'une balade dans les vieilles rues du centre historique, rythmé par le son d'un accordéon, les organisateurs ont dévoilé une série de plaques commémoratives à la mémoire de ces femmes.

Devoir de mémoire, lutte pour la condition féminine, cette promenade a constitué un point d'union pour ces luttes contemporaines qui se croisent et s'entremêlent au fil des interludes pédagogiques qui ont marqué la procession.

"Rattraper le retard, réparer l'injustice"

Le choix de la date n'était pas anodin, selon l'adjointe à la culture Christine Argelès. "Nous nous devions de rattraper le retard, et de réparer les injustices au lendemain de la journée du droit des femmes." Cela n'a toutefois pas été une promenade de santé à l'image de la procession à laquelle ont pris part plus de 100 personnes, puisqu'il a fallu "travailler vite" et surmonter des "difficultés à joindre l'ensemble des propriétaires particuliers".

Pour cette raison, la plaque de Denise Holstein sera d'abord visible à l'hôtel de ville, avant d'être apposée sur l'immeuble qui l'a vue grandir, à l'angle des rues Jeanne d'Arc et Saint-Patrice. La plaque de Simone de Beauvoir est visible sur l'hôtel rue du Petit-Mouton dans lequel elle a passé plusieurs années, et celle d'Amélie Bosquet sur sa maison natale du quartier Martainville, rue des eaux du Robec.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Rouen honore ses femmes illustres lors des journées du Matrimoine