Le délégué interministériel à la sécurité routière en Normandie

Le délégué interministériel à la sécurité routière en Normandie

À l'occasion de la visite d'Emmanuel Barbe, le Document général d'orientation (DGO) fixant les enjeux d'action pour 2018-2022 dans le département a été signé. © Préfecture du Calvados - @Prefet14

Le
Par : Célia Caradec

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, est dans le Calvados et la Manche mercredi 16 mai 2018, avant l'Orne le 28 mai. Il rencontre des élus et associations, pour parler notamment des 80 km/h.

Il est le "monsieur routes" de l'État. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, poursuit son tour de France des régions en Normandie, mercredi 16 mai 2018, pour expliquer les mesures actées en janvier par le comité interministériel présidé par le Premier ministre.

Le Calvados et la Manche

Dans la matinée, Emmanuel Barbe a participé au collège départemental de la sécurité routière dans le Calvados, aux côtés de la gendarmerie, de la police, des sapeurs-pompiers, de gestionnaires de voirie et d'associations de prévention. Dans ce département, 45 personnes ont été tuées sur les routes en 2017, 680 ont été blessées. Neuf sont mortes depuis le 1er janvier 2018. Emmanuel Barbe se rendra ensuite dans l'après-midi à la préfecture de la Manche, à Saint-Lô. Il sera le lundi 28 mai 2018 dans l'Orne.

Une mesure est controversée, y compris par de nombreux présidents de départements : l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes à double sens, sans séparateur central, le dimanche 1er juillet 2018. "Elle va permettre d'éviter des accidents, parce que l'on roule moins vite. Il y a un appareil scientifique, toutes sortes d'études qui ont été conduites, qui montrent l'intérêt de cette mesure" rappelle Emmanuel Barbe, invité de la rédaction de Tendance Ouest.

    • LIRE AUSSI - À Flers, des manifestants de tout le grand ouest contre les 80 km/h

Réduire la mortalité

"Il y a de nombreuses autres mesures pour lutter contre l'alcool, les stupéfiants, la somnolence ou le téléphone au volant. C'est la plus difficile à comprendre, car elle suscite une incompréhension chez les citoyens, alors qu'en définitive ils perdront peu de temps" assure le représentant de l'État.

La mesure a été expérimentée pendant deux ans, dans quatre départements français. Elle devrait engendrer 300 à 400 morts de moins par an, selon le délégué interministériel.

AUDIO - Invité de la rédaction : Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière


Réactions

Christophe Martoli

16 mai 2018 , 18:44
"En définitive ils perdront peu de temps" dixit Monsieur le Technocrate venu de Paris, sauf qu'un peu de temps, par des millions d'automobilistes et passagers, tous les jours : à la fin, cela représente des centaines de millions d'heures perdues par les français et les entreprises. Par ailleurs, cela contribue à éloigner les campagnes des centre ville et creuse la fracture géographique française.
Signaler un contenu illicite

Tintouin

16 mai 2018 , 20:55
Cette affaire du 80 est mal née et ne fera que générer des votes aux extrêmes. Rdv aux prochaines élections... J'espère qu'Edouard "assumera" autant qu'il le dit actuellement. Lorsque le gouvernement ne fait aucun compromis, et le prend pour un sombre idiot incapable de raisonner, le citoyen lui rend dès que possible. A suive.
Signaler un contenu illicite

Philippe CLERIS

21 mai 2018 , 00:07
Tant que la sécurité routière sera organisée par des Tartufes au service du ministère du Budget on se permettra d'avoir des doutes (le prix du tabac relève aussi de la même hypocrisie institutionnelle). une question pratico-pratique pour Monsieur Barbe: quand on est coincé depuis plusieurs kilomètres derrière un camion qui roule à 80 km/h aura-t-on le droit de le doubler?
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques