En ce moment : MON AMOUR - STROMAE Ecouter la radio

Cormelles-le-Royal. Calvados : un couple condamné pour outrages et menaces envers des policiers

En octobre 2017 à Cormelles-le-Royal au sud de Caen (Calvados), les rapports ne sont pas au beau fixe entre une jeune femme qui dépose quotidiennement ses enfants à l'école et les policiers municipaux. Au point que cette dernière finit par les insulter en les menaçant de mort, eux et leurs familles, avant d'appeler son compagnon à la rescousse. Tous deux ont été jugés mardi 16 janvier 2018 par le tribunal de grande instance de Caen.

Cormelles-le-Royal. Calvados : un couple condamné pour outrages et menaces envers des policiers
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Mardi 16 janvier 2018, une jeune femme âgée de 24 ans et son compagnon âgé de 29 ans ont comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Il leur est reproché outrages et menaces de mort envers des personnes dépositaires de l'autorité publique, ceci à Cormelles-le-Royal au sud de l'agglomération en octobre 2017.

Deux altercations à quinze jours d'intervalle

Jeudi 5 octobre 2017, en déposant ses enfants à l'école, la jeune femme bloque une voiture sur le parking avec son véhicule. Elle s'emporte lorsqu'un agent la verbalise : "Arrête de faire ton Action man ! Ton PV je me torche le cul avec !". Quinze jours plus tard au même endroit elle est contrôlée mais dit avoir perdu son permis : "Vous n'allez pas me casser les couilles tous les jours ! Vous vous prenez pour la BAC mais n'êtes que des flics municipaux", s'y ajoutent des menaces dirigées vers leurs épouses. Suite à quoi elle démarre en trombe, téléphonant d'après les agents, au volant. Se sentant persécutée, elle prévient son mari et ils se rendent ensemble au poste de police. Cette fois c'est l'homme qui insulte et menace les policiers. Pour finir la jeune femme est placée en garde à vue.

Inversion de positionnement

À la barre elle explique : "Ils connaissent bien ma famille qui a eu des soucis avec la justice, alors ils m'ont aussi dans le collimateur et me harcèlent". La procureure résume : "Pour eux, ce serait donc un complot policier avec des contrôles illégitimes. Il y a inversion de positionnement". Une peine de travaux d'intérêt général est requise pour la prévenue. Pour son compagnon qui totalise neuf mentions dans son casier judiciaire (dont outrages à magistrat) et qui a connu l'incarcération une peine de prison ferme est requise.

17 heures de garde à vue et sept procès-verbaux

L'avocate de la prévenue met l'accent sur les sept procès-verbaux dressés et sur les 17 heures de garde à vue pour des faits qui ne sont pas d'une grande criminalité. Elle cite un témoin choqué par les propos humiliant d'un agent. L'avocat du prévenu confirme qu'ils ont fait l'objet d'un traitement qui n'est pas réservé à tout le monde.

La jeune femme écope de 70 heures de travaux d'intérêt général à effectuer dans les 18 mois faute de quoi ce seront quatre mois de prison ferme. Son mari écope de quatre mois ferme (peut-être aménageables). Enfin, ils devront solidairement verser 500 € de préjudice moral à chacune des deux victimes ainsi que 500 € de frais de justice.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cormelles-le-Royal. Calvados : un couple condamné pour outrages et menaces envers des policiers