En ce moment : EMILIANA - CKAY Ecouter la radio

Caen. Calvados Après avoir insulté un buraliste il le menace de représailles s'il porte plainte

Vers 8h30 vendredi 10 août 2017 un individu alcoolisé importune et insulte le gérant d'un bar-tabac du quartier de la Guériniére au sud de Caen (Calvados) S'y ajoutent des menaces de mort pour le cas où le commerçant porterait plainte contre lui. L'homme a comparu mardi 16 janvier 2018 devant le tribunal de grande instance de Caen pour répondre de ces faits.

Caen. Calvados Après avoir insulté un buraliste il le menace de représailles s'il porte plainte
L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados). - Joëlle Briant

Mardi 16 janvier 2018 Karim Benmerzoug âgé de 36 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) Il lui est reproché : menaces pour déterminer une victime à ne pas porter plainte, ceci dans l'agglomération le vendredi 10 août 2017.

"J'avais le sentiment qu'il allait passer à l'acte"

Très alcoolisé ce matin là, l'homme s'en prend au gérant d'un bar-tabac, proférant des injures à son encontre. Quittant les lieux il revient peu après réitérant les insultes et menaçant "Si tu portes plainte je m'occupe de toi et de ton commerce" La victime présente à l'audience s'exprime "Il était vraiment très provocant et prêt à n'importe quoi, j'avais le sentiment qu'il allait passer à l'acte, mes employés ont eu très peur" Ne se portant pas partie civile l'homme désire simplement pouvoir travailler en paix.

Revenu à la case départ

Le prévenu reconnaît les insultes qu'il met sur le compte de sa consommation excessive d'alcool due à des problèmes familiaux. Les treize mentions contenues dans son casier judiciaire (vols, violence aggravée, dégradations outrages, rebellions, port d'arme, trafic de stupéfiants...) font soupirer la procureure "Il a connu l'incarcération, a été désintoxiqué et le voici revenu à la case départ, sans emploi, adddict à l'alcool et incapable de gérer sa relation à autrui" Une peine ferme est requise ainsi qu'une obligation de soins et une interdiction de contact avec la victime.

Karim Benmerzoug écope de 6 mois de prison dont 3 mois fermes (possiblement aménageables) assortis de 24 mois de mise à l 'épreuve. Il a interdiction de tenter d'entrer en relation avec la victime. 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Calvados Après avoir insulté un buraliste il le menace de représailles s'il porte plainte