Assises de l'économie de la mer au Havre: Édouard Philippe veut une France plus forte

Assises de l'économie de la mer au Havre: Édouard Philippe veut une France plus forte

Édouard Philippe, le Premier ministre, a ouvert les Assises de l'économie de la mer, ce 21 novembre 2017 au Havre.

Le
Par : Gilles Anthoine

Les assisses de l'économie de la mer se déroulent les 21 et 22 novembre 2017 au Havre (Seine-Maritime). C'est Édouard Philippe, le Premier ministre et ancien maire de la cité Océane qui a ouvert ces assises. Il a fait un long discours sur la place de la mer dans notre économie. Un discours sans annonce concrète mais une volonté certaine de valoriser les filières maritimes.

Édouard Philippe part de ce constat: le trafic maritime n'est pas à la hauteur de la façade maritime de la France. Pour que notre pays devienne une porte d'entrée de l'Europe, le premier ministre veut miser sur les trois grands ports français: Le Havre, Marseille et Dunkerque.

Pour Le Havre (ou plutôt Haropa, c'est-à-dire les ports du Havre, de Rouen et de Paris) il faut faire évoluer la gouvernance tout en maintenant le trio.

À Marseille, il faut se rapprocher de la structure d'Haropa: créer des alliances avec les autres ports méditerranéens et rentrer dans les terres jusqu'à Lyon.

Et pour Dunkerque, Édouard Philippe veut en faire la tête de pont du trafic maritime du Nord de l'Europe.

Mieux desservir nos ports

Le Premier ministre souhaite aussi améliorer la compétitivité de nos ports et améliorer la fluidité du trafic en desservant les ports par le rail et le fluvial. Concernant le débat public sur la liaison fluviale de Port 2000 au Havre, Édouard Philippe a assuré que l'État suivrait l'avis (quel qu'il soit) de la commission du débat public. Pour gagner également en compétitivité et en fluidité, le Premier ministre veut instaurer un système de gestion numérique identique sur l'ensemble du territoire français.

Édouard Philippe a profité de ces assises de l'économie de la mer pour lancer un appel aux jeunes:

Développer l'énergie marine

Parmi les autres enjeux: l'énergie. Édouard Philippe estime que la mer est mal exploitée. Dès 2018, une étude sera lancée pour exploiter l'éolien flottant en Bretagne et en Méditerranée. Pour l'éolien offshore (qui concerne notre littoral normand), il veut que les procédures d'instructions soient simplifiées pour gagner du temps. Il souhaite aussi investir dans la recherche maritime et exploiter les grands fonds marins.

Défendre les pêcheurs face à la Grande-Bretagne

Dans le domaine de la pêche, le Premier ministre veut défendre les pêcheurs dans le cadre des négociations du Brexit et lutter contre la pêche illégale.

Enfin, le Premier ministre veut conserver une flotte marchande en France. Pour permettre aux armateurs de continuer d'investir l'État va maintenir les exonérations de charge pour la profession.


1234
Tendance Live Anova Alençon
Inscrivez-vous et tentez de monter sur la scène Papillons de nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques