A Cherbourg, le Maribelise vient compléter la flotte de chalutiers

A Cherbourg, le Maribelise vient compléter la flotte de chalutiers

Sophie et David Leroy, entourés de l'équipage du Maribelise : huit hommes, dont cinq partent en mer et trois à terre, à chaque marée.

Le
Par : Célia Caradec

C'est du jamais vu dans le port de Cherbourg depuis 23 ans : la bénédiction ce samedi 9 septembre 2017 du Maribelise, le chalutier neuf de l'Armement cherbourgeois. Un investissement de trois millions d'euros.

Le bébé mesure 22,5 m de long et se nomme Maribelise. Dans le port de Cherbourg, ce samedi 9 septembre 2017 a été marqué par la bénédiction d'un nouveau chalutier, par l'évêque de Coutances-Avranches, Monseigneur Le Boulc'h.

Des emplois supplémentaires

"C'est un événement, cela n'était pas arrivé ici depuis 1993" souligne Sophie Leroy, directrice de l'Armement cherbourgois, qui a commandé ce bateau neuf. Le navire rouge blanc et bleu vient compléter sa flotte, déjà composée du Maranatha II et du Marie-Catherine, souvent titulaire du "ruban bleu" qui récompense le meilleur chiffre d'affaire de l'année. Ce développement a permis l'embauche de huit à dix marins supplémentaires, portant à une trentaine de personnes l'effectif de l'entreprise.

C'est aussi un moment d'émotion pour la patronne et son époux, David. "Lorsque nous avons acheté des bateaux d'occasion, on ne les a jamais débaptisés. Celui-ci, le Maribelise, porte les prénoms de nos enfants : Marie-Charlotte, Benjamin et Elise. C'est une fierté".

0:00
0:00

Un second bateau en 2018

Le Maribelise a été construit au sein des chantiers navals de la Socarénam à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). "Nous l'avons dessiné nous même, en choisissant le meilleur de nos deux autres bateaux. L'équipage a eu son mot à dire" précise le capitaine, David Leroy. Le résultat est un chalutier plus confortable et sécurisant pour les pêcheurs, doté des dernières technologies. L'investissement s'élève à environ 3,2 millions d'euros pour l'Armement cherbourgeois, qui a déjà commandé un second navire pour remplacer le Marie-Catherine, pour trois millions de plus. Livraison en septembre 2018.

0:00
0:00

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques