Il vole un téléphone au carnaval étudiant de Caen : neuf mois de prison

Il vole un téléphone au carnaval étudiant de Caen : neuf mois de prison

Selon les autorités, la 20e édition du carnaval étudiant de Caen (Calvados) a rassemblé 30 000 personnes.

Le
Par : Joëlle Briant

Hicham Ameur, Marocain âgé de 33 ans est très connu du tribunal de grande instance de Caen (calvados). Cette année, il y a déjà été jugé à plusieurs reprises. Sa spécialité, c'est le vol de téléphones portables. Jugé en comparution immédiate le lundi 10 avril 2017, l'homme a été placé sous mandat de dépôt pour des faits survenu trois jours plus tôt.

Lundi 10 avril 2017 le tribunal de grande instance de Caen (calvados) a jugé en comparution immédiate un trentenaire marocain pour vol en récidive commis durant le carnaval des étudiants.

Il vient en "aide" à une jeune fille

Dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril 2017, le carnaval des étudiants bat son plein. L'individu repère une jeune fille ivre qui a du mal à marcher et, sous couvert de lui venir en aide, lui subtilise son téléphone portable. La vidéosurveillance filme la scène. Mais l'homme prétend ne pas s'en souvenir, ayant bu lui aussi.

  • LIRE AUSSI : Un jeune retrouvé mort après le Carnaval étudiant de Caen

    En quelques mois, cet homme vivant en France sans papiers depuis un an, a multiplié les délits. Décembre 2016 : usurpation d'identité. Janvier 2017 : vol de téléphone portable. Février : infraction à la législation des stupéfiants avec sur lui 38,70 g de résine de cannabis. Et enfin en mars dernier : vol de carte bleue, d'argent liquide et d'un... téléphone portable.

    Le ministère public requiert une peine ferme

    Au vu de l'enchaînement des récidives, de la délinquance dans laquelle le prévenu s'installe et compte tenu de son comportement (sa façon de ne pas vouloir comprendre), le ministère public requiert une peine ferme assortie d'un mandat de dépôt. La défense plaide qu'en France depuis un an, l'homme n'a posé aucun problème, si ce n'est ces derniers mois. "Sans papiers, sa situation ne peut être stable. Je sollicite votre clémence."

        • LIRE AUSSI : Carnaval étudiant de Caen : plus de 400 personnes prises en charge par les secours

    L'homme est condamné à trois mois ferme. S'y ajoute la révocation du sursis de six mois prononcée en janvier dernier. Au total, Hicham Ameur écope de 9 mois de prison ferme et est maintenu en détention. 


  • 1234
    Suivez-nous
    Facebook - Tendance Ouest
    Twitter - Tendance Ouest
    Google plus - Tendance Ouest
    Applications - Tendance Ouest

    Inscription à la newsletter

    Météo
    La météo en Normandie
    Info Trafic
    L'info trafic en Normandie
    Pronostics
    Les pronostics hippiques