En ce moment : COURAGE TO CHANGE - SIA Ecouter la radio

Condé-sur-Ifs. Calvados : avec sept armes chez lui, il menace de tuer sa femme et son fils

Un homme âgé de 55 ans a comparu jeudi 30 mars 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour menaces de mort envers son fils et la mère de celui-ci.

Condé-sur-Ifs. Calvados : avec sept armes chez lui, il menace de tuer sa femme et son fils
Sept armes ont été retrouvés chez le prévenu jugé jeudi 30 mars 2017 à Caen (Calvados). - Illustration

Un couple a des relations bien particulières. En 2005, la femme enceinte jette son compagnon dehors. En 2014, le couple se ressoude pour le bien de l'enfant avant de se séparer de nouveau en 2016. Alors le quinquagénaire, considéré comme ayant un tempérament "très vif", adresse des menaces de mort à sa femme et à son fils. Il a dû en rendre compte le jeudi 30 mars 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados).

"Je vais tuer tout le monde, y compris moi!"

Une lettre est adressée au juge des affaires familiales. A la suite d'une convocation au tribunal, le prévenu déclare à l'adresse de son fils âgé de 11 ans devant témoins:"Je vais tuer tout le monde, y compris moi! Mon fils tu es un bâtard et ta mère aussi!"

Entendu, l'enfant confie: "Il m'oblige à dire que je veux vivre avec lui. Il dit que c'est de ma faute si ma mère l'a quitté. Il a un fusil avec des munitions et il menace: 'Tu vois il y a trois cartouches, pour nous trois...'" L'enfant est placé et les éducateurs corroborent.

"Il est formaté par sa mère"

Une perquisition au domicile du prévenu met à jour pas moins de sept armes (fusils de chasse, fusils à pompe, revolvers...) ainsi que 300 cartouches. "Je n'ai qu'un vieux fusil rouillé, le reste ne m'appartient pas", explique l'homme. Il ajoute que son fils est formaté par sa mère ainsi que les éducateurs et affirme ne l'avoir jamais menacé et être un bon père.

Il faut protéger les victimes

"Cet enfant vit le déchirement quotidien de ses parents et la pression psychologique de son père. Ce qui est inquiétant c'est que celui-ci ne prend pas la mesure de son comportement. Il faut protéger les victimes." Trois mois de prison ferme sont requis.

L'avocat de la défense admet que son client ne se présente pas à son avantage: "En réalité, c'est un père déchiré qui souffre et qui l'exprime de manière inappropriée. On ne lui a jamais laissé sa place de père. Quant à l'enfant, il est entre deux trains lancés à grande vitesse."

Le prévenu écope de six mois de prison avec sursis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Condé-sur-Ifs. Calvados : avec sept armes chez lui, il menace de tuer sa femme et son fils