En ce moment : Y'A DU SOLEIL - CHRISTOPHE MAE Ecouter la radio

Caen. Calvados. Jugé pour trois délits, il écope de 23 mois de prison ferme

Un jeune homme âgé de 22 ans a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) le mercredi 9 novembre 2016 pour répondre de trois délits commis entre 2014 et 2016 à Caen et à Saint Martin de Fontenay, au sud de Caen. Il lui est reproché des menaces réitérées de délit, dégradation de biens d'autrui et vol en récidive.

Publié le 13/11/2016 à 10h45 - Par Joëlle Briant
Caen. Calvados. Jugé pour trois délits, il écope de 23 mois de prison ferme
Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Il menace d'incendier une habitation à Saint Martin de Fontenay, au sud de Caen (Calvados) il détruit des voitures et vole un scooter à Caen. Pour cela, Taghis Bouziane a été jugé le mercredi 9 novembre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Premier délit en août 2014

A l'âge de 19 ans, le jeune homme s'installe en couple avec une adolescente âgée de 15 ans qui a maintes fois fugué pour le retrouver. Le jugeant nuisible, les parents voient cela d'un mauvais oeil et des procédures de séquestration sont déclenchées puis abandonnées.

"Je vais brûler votre maison !"

En 2014 rien ne va plus dans le couple. Taghis Bouziane commence alors à insulter et menacer les parents par téléphone : "Je vais brûler votre maison !" quant à la jeune fille il dit qu'il "la mettra à poil sur son mur facebook avant de la tuer". A la barre, le prévenu reconnait être impulsif tout en niant l'ampleur des faits reprochés.

Deuxième délit en mai 2016

A 3 h du matin le jeudi 19 mai 2016, le prévenu et deux comparses s'en prennent à des voitures garées dans un quartier de Caen. A coups de pied et de jet de poubelle, ils brisent vitres et rétroviseurs. Six véhicules seront ainsi dégradés. "On était en colère car on nous avait refusé l'entrée d'une discothèque. On avait bu une bouteille de vodka alors on est parti dans un délire pour s'amuser."

Troisième délit en juillet 2016

Et enfin, le jeune homme est interpellé par la police dans la nuit du dimanche 31 juillet 2016 car il conduit un scooter sans casque. Il s'avère très vite qu'il vient de le voler (ce qui lui était déjà arrivé en septembre 2015) "J'étais allé en boite et je ne voulais pas rentrer à pied"

Quatorze mois de prison avec sursis planent au-dessus de sa tête

Son casier judiciaire comporte des mentions de dégradations, de vols, de recels et d'usage de stupéfiants. Condamnations qui font peser sur sa tête un total de quatorze mois de prison avec sursis. La défense plaide la clémence au regard de l'immaturité de son client et de son enfance difficile.

Fatiguée de prêcher dans le désert

Mais la cour voit les choses autrement, fatiguée de prêcher dans le désert : "Maintes et maintes fois, on vous a dit : attention !" Entre les peines prononcées et la révocation de la totalité des sursis, il écope de 23 mois de prison ferme et de 3 768 euros correspondant aux dommages et intérêts des trois délits.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Calvados. Jugé pour trois délits, il écope de 23 mois de prison ferme