En ce moment : LIFT ME UP - MOBY Ecouter la radio

Rouen. Bernard Cazeneuve rencontre les policiers en Normandie : "Le ministre nous a présenté des garanties"

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le directeur général de la police nationale (DGPN) Jean-Marc Falcone sont venus à Rouen (Seine-Maritime) ce lundi 24 octobre 2016 pour rencontrer les policiers et répondre à leurs revendications, tant locales que nationales.

Rouen. Bernard Cazeneuve rencontre les policiers en Normandie : "Le ministre nous a présenté des garanties"
Bernard Cazeneuve à la sortie de sa rencontre avec les policiers. - Tendance Ouest

La venue du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et du DGPN Jean-Marc Falcone ce lundi 24 octobre 2016 à l'hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime) ne devait pas être médiatisée. Le patron de la place Beauvau ne s'est donc pas arrêté devant la quinzaine de journalistes qui l'attendait à l'issue de sa rencontre avec les policiers.

Attentat: des policiers enfin gratifiés

Pendant deux heures, le ministre a "listé nos doléances", explique Karim Bennacer, du syndicat Alliance. Des revendications autant locales que nationales. La situation post-attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) a notamment été évoquée, les forces de l'ordre intervenues sur place n'ayant pas obtenu les gratifications promises. "Il nous a garanti qu'il reprendrait les demandes de gratifications, d'échelons et d'avancements pour nos collègues: les primo-intervenants, la colonne d'assaut et bien d'autres", poursuit Karim Bennacer. Cela représenterait environ 70 policiers.

Des revendications nationales

Les policiers ont également repris leurs revendications nationales: condamnation à des peines planchers pour ceux qui s'en prennent à des policiers, gendarmes ou douaniers, "réécriture de la légitime défense", ou fin des tâches indues. "Les dossiers s'accumulent, les policiers n'ont pas le temps de sortir sur le terrain, les activités administratives sont chronophages", déplore Frédéric Desguerre, d'Unité Police. "Il y a un collègue qui expliquait qu'aujourd'hui, il était obligé de passer régulièrement devant un local à surveiller qui était en fait abandonné", continue-t-il. Mais sur ce point, Bernard Cazeneuve a semble-t-il déjà pris le parti de mettre fin à ces tâches indues et de substituer aux patrouilles statiques des patrouilles mobiles.

A LIRE AUSSI.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Bernard Cazeneuve rencontre les policiers en Normandie : "Le ministre nous a présenté des garanties"