Tendance Ouest

Cinq conseils pour déguster des huîtres... normandes

11h00 - 03 décembre 2012 - par J-B.B

Les huitres, comme les coquilles Saint-Jacques, sont des trésors culinaires de Normandie. Produit de fête par excellence, les huîtres se dégustent selon quelques règles, qui optimiseront leur dégustation.

Voici les conseils de Mickaël Lenoir, Champion des écaillers 2012.


1/ Vider la première eau des huîtres
Le champion des écaillers 2012 vide toujours la première eau des huîtres, pour que le mollusque en produise une seconde, nettement plus savoureuse.
2/Conserver les huîtres dans le réfrigérateur au-dessus du bac à légumes
Mickaël Lenoir conseille de positionner les huîtres sur une assiette.  Il est tout à fait possible de les ouvrir deux heures avant le service et de les conserver au frais en attendant.
3/ Sortir les huîtres du réfrigérateur une heure avant le repas
Contrairement à ce qui se dit, les huîtres ne doivent pas être conservées à une température trop froide, ce qui annihile leur saveur. Au contraire, elles se dégustent à température ambiante. Elles doivent être placées sur de l'algue et de la glace.
4/ Opter pour les huîtres chaudes si les convives sont difficiles
Les gourmands encore réfractaires à la dégustation des huîtres apprendront à savourer le mollusque avec des recettes chaudes. Au beurre d'ail, au champagne ou pochées à la sauce soja, les huîtres chaudes apportent une autre magie culinaire, plus facile à décrypter pour les néophytes.
5/ Accompagner les huîtres de citron, de vinaigre échalote et de pain beurré
Les mariages sont nombreux avec les huîtres. Le citron, le vinaigre échalote et le pain de seigle beurré sont les accords les plus courants, les plus efficaces. D'autres associations sont tout autant étonnantes, comme les saucisses et les crépignettes.

Partager l'article

Articles sur le même thème

1 commentaires

  1. Haguard
    03 décembre 2012 , 15:39

    Il n'est pas nécessaire de préciser "normandes" car quasiment toutes les huîtres produites en France (celle d'arcachon nottament) sont mises à l'eau chez nous pour pousser avant d'être rapatriées. Bon, avouons quand même que la souche qui perdure chez nous est d'origine chinoise et que notre huître locale a été décimé...

Commenter l'article