En ce moment : POWER OVER ME - DERMOT KENNEDY Ecouter la radio

Chute mortelle sur l'EPR : peine allégée requise pour Bouygues

L'avocat général demande une amende de 50 000 euros pour le géant du BTP Bouygues mais aussi pour la société Tissot, deux entreprises impliquées dans un homicide involontaire sur le chantier de l'EPR en 2011.

Chute mortelle sur l'EPR : peine allégée requise pour Bouygues
C'est cette grue qui avait percuté la passerelle. - Léonard Lièvre

L'avocat général de la cour d'appel de Caen a requis ce mercredi 3 décembre une amende de 50 000 euros à l'encontre du géant du BTP Bouygues et de son sous-traitant Tissot, pour le décès d'un ouvrier sur le chantier de l'EPR de Flamanville en 2011.

La passerelle sur laquelle travaillait ce soudeur de 37 ans avait été percutée par le chargement d'une grue, entraînant sa chute d'une quinzaine de mètres de haut.

En première instance, le grutier avait été condamné à un an de prison dont trois mois ferme. Bouygues, responsable de la coordination de la sécurité du génie civil sur le chantier, selon le parquet, avait écopé de 75.000 euros d'amende et Tissot, propriétaire de la passerelle, de 35.000 euros d'amende. Les deux entreprises et le grutier ont par ailleurs été condamnés à verser conjointement plus de 300.000 euros de dommages et intérêts aux proches de la victime.

En appel, la peine requise est donc allégée pour Bouygues mais plus importante pour Tissot. La décision des juges a été mise en délibéré au 25 février prochain.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Chute mortelle sur l'EPR : peine allégée requise pour Bouygues