En ce moment : WHAT ABOUT US - PINK Ecouter la radio

Au tribunal de Rouen : il "dérape" le jour où il devait être libéré de son bracelet électronique

Le 22 avril, un récidiviste a été condamné à trois mois de prison ferme pour détention de stupéfiants et conduite sans permis de conduire.

Au tribunal de Rouen : il

Le 13 mars dernier, un peu après 13h, les forces de l'ordre avaient aperçu rue des Emmurés, à Rouen, un véhicule circulant à contre sens. L'automobiliste fut contrôlé. Il avoua, d'emblée ne pas avoir son permis de conduire. En réalité, l'homme, récidiviste en la matière, se l'était précédemment vu retirer. En outre, les agents découvrirent sur lui une vingtaine de grammes de résine de cannabis maladroitement dissimulée dans les poches et un sac à dos. Il s'agissait de sa consommation pour le mois, achetée 100 € quelques heures plus tôt.

Le temps était à la neige. F.  T., originaire de Malaunay, aurait préféré prendre le véhicule de sa mère plutôt que de risquer d'être en retard à son rendez-vous en empruntant les transports en commun. Et quel rendez-vous ! Ce jour-là, il devait se faire ôter son bracelet électronique.
Mais c'est l'inverse qui se produisit. Il fut présenté en comparution immédiate le surlendemain sans toutefois être jugé de suite. En effet, le détenu demanda un délai pour préparer sa défense, tant pour des raisons médicales que pénales.

Le 22 avril, il a été condamné, en son absence, à trois mois de prison ferme pour détention de stupéfiants et conduite sans permis de conduire.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Au tribunal de Rouen : il "dérape" le jour où il devait être libéré de son bracelet électronique