En ce moment : NOS CELEBRATIONS - INDOCHINE Ecouter la radio

Tribunal de Rouen : il utilisait de fausses ordonnances

Ancien toxicomane, il utilisait de fausses ordonnances pour s'approvisionner en Ritaline. Il aurait ainsi trompé huit pharmaciens pour un préjudice estimé à 1 391€.

Tribunal de Rouen : il utilisait de fausses ordonnances

Le 31 mars 2010, un homme entrait dans une pharmacie de Saint-Léger-du-Bourg Denis, muni d'une ordonnance de ritaline, un produit appartenant à la classe "stupéfiant". Il tendit des papiers d'identité volés quelques jours plus tôt. "Je vais me renseigner", dit le pharmacien qui téléphona au prescripteur, un médecin sottevillais. "On m'a volé plusieurs ordonnances le 6 mars dernier", indiqua ce dernier. "Certaines ont déjà été utilisées..." Le pharmacien revint au comptoir. L'homme s'enfuit alors avec la boîte de ritaline, abandonnant derrière lui les papiers d'identité usurpés.

Ancien toxicomane

Il a été rattrapé, bien plus tard, en mars 2011. Il s'agissait d'un ex toxicomane, qui, quelques mois plus tôt, était "accro" à la ritaline, un puissant psycho-stimulant. C'est la détention qui lui a permis de "décrocher". Deux ans plus tard, l'homme a comparu devant le tribunal correctionnel de Rouen pour vols, falsifications et escroqueries entre mars 2010 et janvier 2011. En l'espace de quelques mois, il aurait trompé près de huit pharmaciens causant à la CPAM un préjudice de plus de 1 391 €.

"La plupart du temps, je récupérais les ordonnances dans mon entourage. Je les falsifiais sur l'ordinateur. J'empruntais le nom de mon père ou ceux des identités volées. A la fin, j'ai utilisé mon propre nom", a avoué le prévenu aux magistrats. "J'ai acheté des ordonnances falsifiées mais je n'en ai jamais volées chez le docteur", s'est-il exclamé. Enfin, si l'inculpé a avoué les vols des sacs à main sur son ancien lieu de travail, il a farouchement contesté celui de l'ordonnancier au cabinet du médecin sottevillais.

Le prévenu, en formation et sous libération conditionnelle, semble s'être "racheté une conduite". Il a été condamné à 12 mois de prison avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve de deux ans. Il devra indemniser la CPAM.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Tribunal de Rouen : il utilisait de fausses ordonnances