En ce moment : MON EPOQUE - KYO Ecouter la radio

Jalousie, violence et proxénétisme

Le tribunal de Rouen a jugé un couple pour une altercation violente sur fond de proxénétisme.

Jalousie, violence et proxénétisme

Août 2010, le mari rentre de Thaïlande. L’homme, persuadé que sa femme a un amant, tente de la faire avouer. Le couple part récupérer à la gare leur fille de 10 ans. “Va chez ta grande sœur. Et demande-lui d’appeler la police”, lui ordonne sa mère.

Au domicile du couple, la discussion dégénère. La femme est violemment repoussée. L’homme sort du coffre fort un pistolet automatique. Il tire une première fois par la fenêtre avant de retourner l’arme contre lui. L’arme s’enraye. Le coup ne part pas. Il nettoie le joint de culasse puis tente de remettre le chargeur. A ce moment-là la police arrive.La femme s’enfuit. “Mon mari est dangereux. Il a une arme à feu”, leur lance-t-elle. Soudain, ils l’aperçoivent et le braque. Celui-ci ne résiste pas et se laisse interpeller.

Proxénétisme

Face aux enquêteurs, la victime accuse son compagnon de l’avoir braquée avant d’admettre, à demi-mot, qu’en réalité celui-ci voulait se suicider. Il ne supporte plus que sa femme se prostitue même si la famille vit de cette activité. Le proxénétisme est-il le résultat de cette simple communauté de vie ? La victime a-t-elle été rançonnée par son mari ? Pourtant elle revendiquait son statut de femme indépendante sans compter que  le couple pratiquait le libertinage.
Le prévenu, quant à lui, a affirmé aux juges : “Au début, je suis venu avec elle lorsqu’elle se prostituait pour éviter qu’elle n’ait des ennuis. Puis, la situation s’est pérennisée puisqu’elle l’a fait dans un camping-car puis un studio meublé à Rouen.” Puis il a ajouté : “J’étais en situation de faillite personnelle quand ma femme s’est proposée de faire cela. Mais, peu de temps après, j’ai été embauché et suis parti en formation. Alors, je lui ai dit : ‘Maintenant, j’ai un salaire. Arrête ! Elle a refusé’, affirme-t-il.

L’inculpé a été condamné à 18 mois avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de 2 ans.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Jalousie, violence et proxénétisme