En ce moment : MAMMA - CLAUDIO CAPEO Ecouter la radio

Cette équipe est stupéfiante !

Qui donc parviendra à arrêter le Stade Malherbe ?

Cette équipe est stupéfiante !
Après douze journées de championnat, il caracole en tête de la Ligue 2 à un rythme aussi époustouflant que son dernier quart d'heure contre Vannes, mardi 27 octobre. Les Bretons étaient pourtant bien décidés à être les premiers à faire mordre la poussière à l'épouvantail du championnat. Ils avaient mis toutes les chances de leur côté en ouvrant le score dès les premières minutes de jeu sur une contre-attaque rondement menée (0-1, 4'). Pas déstabilisés par l'heureuse égalisation de Langil (1-1, 33'), à un moment du match où le SMC semblait moins souverain après avoir développé un football léché sous l'impulsion du brillant Nivet, ils avaient repris l'avantage en début de deuxième mi-temps (1-2, 51). Un but de Mézague probablement entaché d'une faute sur Thébaux, mais un but qui entrouvrait au VOC les portes de l'exploit. « Cette équipe nous a posé beaucoup de problèmes car elle a su jouer comme il le fallait pendant une bonne partie du match », reconnaît Proment, n'omettant pas de rappeler que les Vannetais étaient passés tout près du 3-1. Et Caen dans tout ça ? Rarement en position de but en première période, plus dangereux par la suite, il doit son salut à cinq minutes de folie à l'entame du dernier quart d'heure de la rencontre. Toudic se chargeait d'égaliser d'une belle frappe croisée (2-2, 75') avant que Langil, incontestable homme du match, ne donnât l'avantage à son équipe d'un missile en pleine lucarne (3-2, 78'). El Arabi, entré en jeu quelques minutes plus tôt, parachevait le spectacle devant un public comblé en concrétisant un centre de Toudic (4-2, 80'). Vannes a eu plus d'occasions que son adversaire, mais sa défense, la plus perméable du championnat, a craqué au mauvais moment. « C'est la victoire de la patience et de la réussite, résume Franck Dumas. Les joueurs sont restés sereins et ont su réagir quand ils ont été menés. » Ils comptent maintenant sept points d'avance sur Nantes, deuxième, et dix sur Arles, quatrième. Un gouffre.Fatigués par la débauche d'énergie consentie face aux Morbihannais, les Malherbistes vont s'attacher à bien récupérer avant un délicat déplacement à Brest, chez qui ils ne se sont plus imposés depuis... 1976. Invaincu depuis le mois d'août (3 victoires, 4 nuls), le Stade brestois, cinquième de Ligue 2, est « un adversaire de taille » aux yeux du coach caennais. Elana, Lesoimier et Grougi, tous anciens caennais, ne sont pas pour rien dans ses belles performances.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cette équipe est stupéfiante !