En ce moment : BONES - IMAGINE DRAGONS Ecouter la radio

Saint-Lô. Rendez-Vous Soniques : découvrez l'univers musical d'Alex Beaupain

Dimanche 10 novembre 2019, pour le dernier jour des Rendez-Vous Soniques, Alex Beaupain se produira au théâtre Roger Ferdinand de Saint-Lô (Manche). Nous l'avons interviewé.

Saint-Lô. Rendez-Vous Soniques : découvrez l'univers musical d'Alex Beaupain
Alex Beaupain sera au théâtre Roger Ferdinand de Saint-Lô (Manche) le dimanche 10 novembre 2019. - Claude Gassian

"On m'a dit que c'était petit, mais joli." Si Alex Beaupain est venu à de nombreuses reprises en Normandie, "dans l'agglomération de Caen (Calvados) ou à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) à chaque tournée", il n'a encore jamais posé ses valises à Saint-Lô (Manche). Ce sera chose faite le dimanche 10 novembre 2019, avec un concert au théâtre Roger Ferdinand, dans le cadre des Rendez-Vous Soniques. Le chanteur ne sera toutefois pas en terre totalement inconnue puisque, avec un bassiste et un agent originaires de la région, il dit lui-même être "entouré de Normands".

Ce 10 novembre, ils devraient être nombreux à découvrir le chanteur. À 45 ans, il ne fait pas partie des artistes les plus connus de sa génération. "C'est vrai, je ne suis pas un chanteur populaire, admet Alex Beaupain, sans aucune amertume dans la voix. Ça m'aurait amusé de faire un tube. Mais je ne prends pas de cailloux, mon travail est reconnu, mon public est fidèle et lorsque l'on m'arrête, c'est pour dire que l'on m'aime bien !"

"Ça m'amuse de multiplier les projets"

À l'ombre des mastodontes de la chanson française, l'auteur-compositeur-interprète a tracé son sillon, avec sept albums au compteur depuis Garçon d'honneur en 2005, mais aussi de nombreux autres projets parallèles. Le quadragénaire a notamment composé et écrit les bandes originales de nombreux films de Christophe Honoré, dont Les Chansons d'Amour et Les Bien-Aimées, ou participé au livre-cd de la journaliste Isabelle Monnin, Les Gens dans l'enveloppe. "J'ai l'impression que ce besoin de se diversifier est typique de ma génération. Les chanteurs font des choses à côté, des films, des livres, des disques pour enfants. Moi, ça m'amuse de multiplier les projets. Je m'ennuierais sinon, car un album et une tournée, ça ne prend pas tant de temps que ça. Avec tous ces projets, je rencontre d'autres gens, j'apprends plein de nouvelles choses."

"Faire des chansons que j'aimerais entendre"

En attendant, l'artiste a mis en veille ses projets pour partir sillonner les routes du pays et présenter son nouvel album. Pour Pas plus le jour que la nuit, Alex Beaupain explique avoir "voulu me renouveler un peu, sortir de mes habitudes", notamment en confiant les clés des arrangements à son équipe. Le nouvel opus contient également "moins de chansons sentimentales", lui qui a fait de ces morceaux sa marque de fabrique. "Je ne crois pas être pessimiste, mais j'aime bien écouter les chansons tristes. Et j'essaye de faire des chansons que j'aurais envie d'entendre."

Surtout, selon Alex Beaupain, il est très compliqué de chanter le bonheur : "Je serais très fier de moi si j'y parvenais. J'ai déjà essayé mais ce n'était pas convaincant." Alors l'interprète continue de fredonner les ruptures difficiles, "En passant vers la cuisine, je t'ai vue et j'ai senti une douleur dans la poitrine, est-ce ainsi que l'on s'oublie ?", dans Tout le contraire de toi, et l'amour qui s'étiole, "Sitôt que l'on s'embrasse, à peine on se rapproche, c'est mort, qui s'enlace se lasse dès que c'est dans la poche", dans Sitôt.

Le souvenir d'Orlando

Mais à ces chansons d'amours déçues, Alex Beaupain en a ajouté de nouvelles, qui détonnent davantage dans son répertoire. Orlando, chanson d'abord proposée à Julien Clerc, évoque la tuerie qui avait fait 50 morts en 2016 en Floride : "Ça m'avait particulièrement choqué. J'avais écrit le morceau dès le lendemain. C'est une sorte de requiem, de petit monument aux morts, pour que l'on se souvienne." Cours camarade raconte les parcours des révolutionnaires d'hier qui chaussent aujourd'hui "les pantoufles du vieux monde".

C'était mieux avant ?

Enfin, Poussière Lente sonne comme une dénonciation du siècle actuel, des rêves qu'il a nourris et qui ont été déçus. "Tout le monde sait qu'au fond, il est déjà trop tard, et pourtant nous avançons", chante Alex Beaupain, pour qui nous vivons "la fin d'un monde".

Mais le chanteur, dans une dernière pirouette, nuance : "C'est peut-être aussi moi qui vieillis. On a toujours l'impression que c'était mieux avant. Mais c'était nous qui étions mieux avant… nous étions plus jeunes !"

Pratique. Concert d'Alex Beaupain, dimanche 10 novembre 2019 à 16 h, au théâtre Roger Ferdinand de Saint-Lô.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Lô. Rendez-Vous Soniques : découvrez l'univers musical d'Alex Beaupain