En ce moment : BEAUTIFUL MISTAKES - MAROON 5 Ecouter la radio

Caen. Le club de foot de la MOS accueille les mineurs non accompagnés

Cela fait trois semaines qu'une quinzaine de Mineurs non accompagnés (MNA) s'entraînent chaque lundi sur les installations du club de football de la Maladrerie. Cela s'intègre dans leur projet d'insertion par le sport.

Publié le 09/10/2019 à 15h23 - Par Léa Quinio
Caen. Le club de foot de la MOS accueille les mineurs non accompagnés
Une quinzaine de jeunes sont présents chaque lundi sur les terrains de la Maladrerie. - MOS

Ils s'appellent Bafé, Lassana… Tous sont mineurs non accompagnés (MNA), c'est-à-dire des jeunes de moins de 18 ans, étrangers et séparés de leurs représentants légaux sur le sol français. Venant d'Afrique, du Mali, de Guinée ou encore du Maghreb majoritairement, ces jeunes sont accueillis chaque lundi, de 19h à 20h30, sur les installations sportives de la Maladrerie omni sports (MOS) pour jouer au football.

Une séance par semaine

Le club, qui compte environ 600 licenciés et une équipe masculine en Régional 1, souhaite développer un projet de sport insertion. C'est dans ce cadre, et en partenariat avec Aroéven (Association régionale des œuvres éducatives et de vacances de l'Éducation Nationale), que les mineurs non accompagnés peuvent venir taper dans la balle.

Ils s'entraînent une fois par semaine, tous les lundis. En général, le jeu est privilégié. - Léa Quinio

Ils étaient 12 à la première séance, 16 à la troisième, lundi 7 octobre 2019. Joffrey Deslandes, éducateur et responsable du projet ne se fixe pas de limites : "le but est de faire du jeu, du ludique. On souhaite qu'ils passent un bon moment. Ils sont heureux de jouer au foot, dans un environnement cadré, avec un entraîneur, et sur un vrai terrain". Inscrite en championnat loisir, l'équipe va disputer environ huit matches dans la saison. Pour Joffrey, c'est une vraie découverte : "lors de la première séance, aucun joueur n'osait prendre sa douche après l'entraînement, ce n'était pas inscrit dans les mœurs".

Les aider à s'insérer socialement

Âgés pour la plupart de 16 et 17 ans, ces footballeurs sont protégés par la préfecture du Calvados et accompagnés par Aroéven. La MOS, de son côté, met simplement à disposition un créneau d'entraînement spécifique. L'idée est, à terme, que ces jeunes puissent intégrer les équipes jeunes du club. "Ils doivent avoir le sentiment d'être traités comme tout le monde. Il ne faut pas séparer les MNA des autres jeunes", indique Pascal Guilloux, coordinateur du projet à Aroéven.

Ils prévoient également d'organiser des activités de pleine nature, nautiques ou d'autres sports collectifs. "On prévoit du golf, du criquet ou encore du char à voile", glisse Pascal. "On va également les faire venir sur des tournois, pour jouer, mais aussi assurer l'arbitrage", ajoute Joffrey. Une bonne occasion de les insérer socialement, par le biais du sport.

Galerie photos
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Le club de foot de la MOS accueille les mineurs non accompagnés