En ce moment : TOUT SAVOIR - ADE Ecouter la radio

Le Merlerault. Pesticides : l'appel au secours d'une Ornaise

Alors que lundi 9 septembre 2019, le gouvernement a lancé une consultation qui doit durer 3 semaines, concernant les distances qui doivent séparer les zones d'épandage, des lieux de vie, une Ornaise lance un cri d'alarme: depuis que sa propriété est entourée de cultures intensives, ses chats sont morts, plus rien ne pousse dans son potager, et elle est malade...

Le Merlerault. Pesticides : l'appel au secours d'une Ornaise
Sophie Schmitt directement impactée par les pesticides des cultures qui jouxtent son jardin. - Eric Mas

5 ou 10 mètres ?… Le gouvernement a lancé une consultation publique, lundi 9 septembre pour 3 semaines, sur les distances minimales à respecter entre les habitations et les zones d'épandage de pesticides.

Sophie Schmitt, une habitante du Merlerault (Orne) vit en pleine campagne depuis 1981 et tout allait bien. Jusqu'à ce que son voisin, fermier qui possédait des pâturages autour de chez elle, vende sa ferme en 2011. Le nouvel agriculteur a planté entre autres du maïs, qu'il traite aux pesticides tout autour de chez Sophie.

La campagne colorisée au glyphosate autour de la maison de Sophie. - Eric Mas

Depuis : ses chats sont morts, plus rien ne pousse dans son potager, elle ne peut plus manger ses framboises, ses plantes vertes ont crevé, et sa santé s'en ressent. Elle est malade de la thyroïde et du pancréas. Les pesticides agricoles sont-ils responsables ? Elle livre son témoignage :

Sophie Schmitt

Quand on écoute la FNSEA, nous, on est des sales cons d'écolos. Mais moi, je ne suis pas écolo, je suis riveraine, empoisonnée ", explique Sophie Schmitt. Elle a contacté la maire de sa commune, mais rien n'a bougé. L'Ornaise y voit une collusion entre certains élus et le monde agricole.

Les cultures traitées aux pesticides, entourent la propriété de Sophie. - Eric Mas

Elle réclame une distance de sécurité de 5 mètres avec une haie entre les épandages et sa propriété. Et en attendant, la pose de filets anti-dérive. Son voisin agriculteur lui propose une bande d'herbe d'1m50 … que Sophie devra entretenir.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
13/09/2019 - 22h02
Signaler ce commentaire

Si les abeilles pouvaient parler ...
Quelle honte de ne pas tout bonnement supprimer les phytos, qui sont l'opposé du sanitaire !
Daniel

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Merlerault. Pesticides : l'appel au secours d'une Ornaise