En ce moment : ARE YOU GONNA GO MY WAY - LENNY KRAVITZ Ecouter la radio

Rouen. [Dossier à Rouen] Jeunes et culture : les clés du succès

L'université de Rouen a présenté les résultats d'une étude sur les pratiques culturelles des jeunes de 16 à 29 ans dans la Métropole. Zoom sur ce qui marche dans les établissements les plus fréquentés.

Rouen. [Dossier à Rouen] Jeunes et culture : les clés du succès
81% des 16 - 29 ans cherchent à faire des activités hors de chez eux pour rencontrer du monde. - Pierre Le Cocq

L'étude commandée par la Métropole Rouen Normandie (Seine-Maritime) prépare le terrain pour la candidature de Rouen comme capitale européenne de la culture en 2028. Dirigée par des professeurs de l'université de Rouen, elle permet d'en apprendre plus sur les pratiques culturelles des jeunes de 16 à 29 ans, de confirmer quelques pressentis, mais aussi de casser quelques préjugés.

Les jeunes cassent les idées reçues

Non, les jeunes ne restent pas enfermés chez eux à regarder Netflix, à "checker" nerveusement leurs comptes sur les réseaux sociaux ou à jouer à la console. "81 % d'entre eux cherchent à faire des activités hors de chez eux pour rencontrer du monde", précise Pascal Roland, professeur de sociologie et coresponsable scientifique de l'étude, "ce qui est plutôt rassurant." Un pied de nez aux cyniques que relève volontiers Jean-Christophe Aplincourt, le directeur du 106, plébiscité dans les lieux culturels fréquentés par l'échantillon ces douze derniers mois. 35,5 % citent ainsi la salle de musique actuelle sur les quais. Un succès que le professionnel explique par "le contenu, l'accessibilité avec la politique tarifaire ou encore la situation géographique" de la salle, avec la bonne dynamique actuelle des quais. Le 106 a aussi su prolonger sa communauté forte sur les réseaux sociaux. "Le passage au numérique est tellement énorme au niveau de la musique que l'on devait s'impliquer vite.", explique Jean-Christophe Aplincourt.

La page Facebook du 106, pour ne parler que d'elle, est l'une des plus visitées dans le monde de la culture sur la Métropole, avec plus de 33 000 fans. Une communauté riche des contenus vidéos, interviews ou captations live que la salle produit et diffuse via ses propres canaux. "Ça participe à son rayonnement, c'est une forme d'action culturelle.", assure le directeur, qui met aussi en avant l'implication de la salle pour les groupes amateurs, avec ses studios de répétition et d'enregistrement.

La surprise de l'Opéra

Après le 106, le Zénith est le plus cité par les jeunes puis… l'Opéra, ce qui a constitué une des surprises de l'étude. "Les 16-29 ans sont une cible sur laquelle on travaille de façon prioritaire.", assure pourtant Muriel Rapy, secrétaire générale de l'Opéra de Rouen Normandie. Tout est fait pour les attirer vers cet art que l'on juge parfois élitiste. "On a rajeuni l'identité visuelle et on essaye de casser les codes.", précise-t-elle. Vous êtes-vous déjà demandé comment vous habiller pour aller à l'Opéra ? Désormais, ce sont des étudiants qui gèrent l'accueil, en jean. Ça n'a l'air de rien mais cela compte, tout comme le choix des spectacles avec, certes, des classiques, mais revisités par de nouveaux metteurs en scène, pour une résonance plus actuelle.

Par ailleurs, la chapelle Corneille, gérée par l'Opéra, a permis d'ouvrir la programmation jusqu'à l'électro. Enfin, la politique tarifaire, avec des places au dernier moment à moins de 5 euros pour les moins de 28 ans, a permis de rajeunir le public, sans parler des opérations de médiation ou de l'accueil régulier des scolaires.

Les musées en retrait ?

Reste la question des musées, peu cités dans l'étude. Près d'un tiers des jeunes ne visiterait aucun musée dans l'année. Des données à relativiser selon Sylvain Amic, directeur de la Réunion des musées métropolitains (RMM), qui assure, d'après leurs propres chiffres, que la part des 18-24 ans est passée de 7,7 à 8,5 % des visiteurs des musées de la RMM ces six derniers mois. Une progression qu'il attribue à la "diversité des propositions, notamment sur l'art moderne et contemporain".

Reste que ces pratiques ne concernent qu'une partie des jeunes. L'étude montre que la fréquence des pratiques culturelles et leur diversité sont directement liées au niveau de formation. Seuls les grands événements populaires et gratuits sont réellement porteurs de mixité sociale, comme l'étaient les "feu" concerts de la Région, l'été à Rouen.

    • Lire aussi. Couscous aux lardons : une comédie à voir au Théâtre à l'Ouest à Rouen
    • Lire aussi. Les expositions à ne pas manquer cet été à Rouen

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. [Dossier à Rouen] Jeunes et culture : les clés du succès