En ce moment : DONNE-MOI TON COEUR - LOUANE Ecouter la radio

Caen. Plan transport : Caen s'ouvre sur la Normandie et la capitale

À l'occasion de la réunion de clôture des états généraux de la mobilité à Caen (Calvados), la ligne nouvelle Paris-Normandie était au cœur des débats. Si le projet concerne grandement la Haute-Normandie, Caen, comme capitale de l'ex-Basse-Normandie prévoit également de grands changements.

Caen. Plan transport : Caen s'ouvre sur la Normandie et la capitale
Les trains pourront circuler jusqu'à 250 km/h en Normandie d'ici 2030. - Célia Caradec

Dans le cadre de la réunion de clôture des états généraux de la mobilité à Caen (Calvados), qui a eu lieu la semaine passée, plusieurs sujets majeurs ont émané sur l'avenir des transports en Normandie. Entre les projets de lignes SNCF, notamment la ligne nouvelle Paris-Normandie, les différentes offres d'abonnements ou encore l'offre routière, les projets aux horizons 2020 voire 2030 sont nombreux. Selon Hervé Morin, le président de région, "L'offre SNCF en Normandie devrait augmenter de 20%, malgré le contexte difficile". Sur le réseau routier, deux lignes vont être étoffées vers Falaise (Calvados) et Flers (Orne). 14 aller-retours par jour seront mis en place au lieu de 11 actuels entre Caen et Falaise. Pour la destination de Flers, on passera de cinq à sept.

Sur les rails, l'enjeu est grand pour Caen. L'offre augmentera dans un premier temps vers Coutances et Granville, dans la Manche, même principe : trois allers/retours supplémentaires sont prévus pour l'un, un aller et deux retours en plus pour l'autre.

Trois aller/retours supplémentaires vers Paris l'an prochain

Mais ce qui intéresse également les Normands, ce sont les trajets entre Caen et Paris, destination située à environ deux heures porte à porte. La ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) sur l'axe Paris-Caen-Cherbourg arrive d'ailleurs comme l'une des priorités de la loi LOM proposée par le gouvernement, d'ici 2030. Non seulement l'offre sera plus grande avec trois aller/retours supplémentaires (16 allers/17 retours en 2020), mais le temps de trajet sera aussi réduit. "Le réseau actuel est limité à 160 km/h. Avec la LNPN, la vitesse sera de 200 km/h en île-de-France et sur les tronçons en Normandie, elle sera de 250 km/h avec les OMNEO premium." Fini alors les intercités de l'époque...

Dans quel but ? Faire gagner du temps entre l'île de France et la Normandie, en améliorant la régularité, la fréquence de la desserte et le temps de parcours. 

    • Lire aussi. Les trains Paris-Granville vont (enfin !) arriver à Montparnasse
    • Lire aussi. Pétition pour garder ouverts les guichets en gare d'Alençon

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Plan transport : Caen s'ouvre sur la Normandie et la capitale