En ce moment : J'ETAIS PAS LA - BIGFLO & OLI Ecouter la radio

Rouen. Elle incendie la maison de son compagnon

Le Tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) juge ce jour mardi 4 juin 2019 une prévenue accusée de destruction de bien d'autrui par incendie volontaire.

Rouen. Elle incendie la maison de son compagnon
Prison ferme pour la pyromane. - Tendance Ouest Rouen

La voisine de la prévenue appelle la Police et les pompiers dans la nuit du 19 octobre 2018, pour un feu qui s'est déclaré dans la maison mitoyenne à la sienne, à Sotteville lès Rouen. Les pompiers interviennent mais ne parviennent pas à circonscrire l'incendie, qui ravage le domicile de la victime, compagnon de la prévenue, chez qui elle vit. Une enquête rapide permet de constater que le feu a démarré dans le garage de la maison, sans qu'aucune substance inflammable n'y ait été décelée pour autant. Sur place, la fille de la victime oriente les policiers vers la responsabilité de la prévenue, Sonia Henry, 50 ans. Les voisins confirment également l'avoir vue quitter les lieux précipitamment, peu avant que l'incendie ne se déclare, et rappellent qu'elle s'était déjà faite remarquer par un comportement inquiétant, en brisant des vitres sans raison.

Psychologiquement fragile

Le jour des faits, la prévenue était alcoolisée. En outre, elle suit depuis quelque temps une cure de sevrage pour l'alcool et la cocaïne. Psychologiquement fragile, elle a à son actif plusieurs tentatives de suicide. "J'étais jalouse.", dit-elle à la barre. Les enquêteurs recenseront plusieurs centaines de messages téléphoniques envoyés à son compagnon avant l'incendie. Dans le drame, un chat et un chien ont péri brûlés. La partie civile insiste sur le risque encouru par les voisins car l'incendie aurait pu faire des victimes humaines et déclare : "l'acte de la prévenue est dévastateur". Le Ministère Public retient que des dégâts psychologiques viennent "s'ajouter aux conséquences matérielles". La défense note que le difficile passé de la prévenue "relative sa responsabilité". Reconnue coupable des faits reprochés, le Tribunal la condamne à une peine de trente mois de prison, dont quinze assortis du sursis, à une mise à l'épreuve de trois ans, et prononce son maintien en détention.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Elle incendie la maison de son compagnon