En ce moment : IN THE DARK (FEAT SOPHIE AND THE GIANTS) - PURPLE DISCO MACHINE Ecouter la radio

Rouen. L'explosion des frais d'inscription des étudiants étrangers inquiète à Rouen

À l'université de Rouen (Seine-Maritime), tous les syndicats de professeurs et d'étudiants représentés, ainsi que la présidence, sont vent debout contre la très forte augmentation des frais d'inscription pour les étudiants extra-communautaires.

Rouen. L'explosion des frais d'inscription des étudiants étrangers inquiète à Rouen
Les syndicats de professeurs et d'étudiants se sont unanimement prononcés contre la mesure en assemblée générale, jeudi 12 décembre 2018. - Pierre Durand-Gratian

Joseph Nyéréké Soomou, étudiant en licence 3 en Droit à l'université de Rouen (Seine-Maritime), tente malgré tout de garder le sourire. Mais celui qui est aussi président de l'association des étudiants guinéens de Rouen est directement concerné par la mesure, lui qui souhaite poursuivre en master à la prochaine rentrée. "Quand j'en ai entendu parler, je me suis dit : peut-être que mes rêves sont brisés, témoigne-t-il. Je vais être obligé de payer 3770 euros de frais d'inscription (au lieu de 243 euros NDLR). Où je vais chercher cette somme ?" Joseph juge la mesure discriminatoire et l'augmentation "faramineuse". 16 fois plus cher d'une année sur l'autre. S'il ne peut pas s'inscrire, son titre de séjour ne sera pas renouvelé il sera contraint de retourner en Guinée.

L'ensemble des syndicats de professeurs et d'étudiants présents sur l'université de Rouen se sont opposés à la mesure et l'ont fait savoir lors d'une assemblée générale, mercredi 12 décembre 2018. "Ce sont les prémices d'une augmentation des droits d'inscription pour tous les étudiants", craint notamment Pierre-Emmanuel Berche, représentant FSU.

Le président se prononce contre

L'université elle-même, par la voix de son président Joël Alexandre, s'est prononcée contre la mesure qui "remet en cause le principe fondateur d'une université française ouverte à tous". La conférence des présidents d'université demande un moratoire sur ces augmentations de frais. "On va avoir un doublement des étudiants d'ici 2040", précise Joël Alexandre, dont une grande partie d'étudiants africains. Il souligne les enjeux pour la francophonie. "Si l'on veut aider ses pays à développer leur propre université, leur propre système, il faut qu'on les aide à former leurs cadres. Ce n'est pas en les faisant payer d'avantage. On va fermer la porte à beaucoup de pays."*

La motion qui s'oppose à l'augmentation de ces frais d'inscription doit être votée par le conseil d'administration de l'université de Rouen, vendredi 14 décembre 2018.

Les syndicats étudiants prévoient des actions de sensibilisation et d'information avant, si besoin, une mobilisation au mois de janvier 2019, une fois les partiels passés.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. L'explosion des frais d'inscription des étudiants étrangers inquiète à Rouen