En ce moment : Lose Control - Teddy SWIMS Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Rouen. Près de Rouen, il supporte mal le divorce et s'en prend à sa famille

Le prévenu cité à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) mardi 12 juin 2018 est accusé de violences à l'encontre de son épouse.

Rouen. Près de Rouen, il supporte mal le divorce et s'en prend à sa famille
Dépassé par les évènements familiaux, il devient violent - Patrick Joliff

À Notre-Dame-de-Bondeville, le 24 février 2018, le fils du prévenu appelle la police car il vient d'être frappé une nouvelle fois par son père. Celui-ci vient également d'exercer sa violence à l'encontre de son épouse qui s'est réfugiée chez des voisins. Quand les policiers arrivent, ils découvrent Hassan Tarchich, 45 ans, fortement alcoolisé tandis que la victime regagne le domicile conjugal. Les premières explications qu'elle donne décrivent un époux particulièrement agressif depuis quelque temps et qui s'emporte facilement pour des détails anodins.

Son fils en a ainsi fait les frais car il voulait cuisiner mais l'odeur incommodait le prévenu. En instance de divorce, il accepte mal la situation en se ruant sur sa femme qui téléphonait à une amie, brisant dans ses gestes des objets domestiques.

Un profil atypique

En dépit de deux mentions portées à son casier judiciaire, le prévenu affiche un profil assez éloigné de la délinquance. Très bien intégré socialement et professionnellement, il semble que son couple vacillant l'ait beaucoup perturbé. Placé en garde à vue, il tient des propos incohérents mais confesse avoir bu un peu trop de bière. "Je ne l'ai pas violentée", dit-il à la barre, en dépit des marques de strangulation au cou et au visage de la victime qu'un certificat médical confirmera, lui octroyant deux jours d'incapacité temporaire de travail. La partie civile affirme que "la victime a peur de lui", tandis que le ministère public constate que "l'attitude du prévenu reste inchangée".

Après délibération à l'audience du mardi 13 juin 2018, le tribunal le déclare coupable des faits qui lui sont reprochés et le condamne à une peine d'emprisonnement de trois mois de prison ferme.        

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Sud Portugal...
Sud Portugal... Granville (50400) 0€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d'
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d' Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Gîte
Gîte Sainte-Mère-Eglise (50480) 67€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Armoire ancienne
Armoire ancienne Caen (14000) 0€ Découvrir
Pots de buis
Pots de buis Caen (14000) 0€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du mardi 23 avril
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Rouen. Près de Rouen, il supporte mal le divorce et s'en prend à sa famille