Porté disparu, un pilote d'engin volant retrouvé mort dans l'Eure

Depuis le mercredi 30 mai 2018, un homme aux commandes d'un engin de type ULM était porté disparu depuis son départ de L'Aigle (Orne). Il a été retrouvé mort dans sa machine le samedi 2 juin 2018 à Marcilly-sur-Eure.

Porté disparu, un pilote d'engin volant retrouvé mort dans l'Eure

C'est à bord d'un engin de ce type que le corps de la victime a été retrouvé. - Illustration

Par Aurélien Delavaud

Les recherches auront duré près de trois jours. Le samedi 2 juin 2018, le pilote d'ULM porté disparu depuis son départ de L'Aigle (Orne) a été retrouvé mort dans sa machine dans un hameau de Marcilly-sur-Eure, à la limite entre l'Eure et l'Eure-et-Loir. C'est grâce à un hélicoptère de l'armée de l'air que l'engin a pu être localisé en fin d'après-midi. Son pilote a été retrouvé mort à l'intérieur.

Une autopsie aura lieu pour comprendre les causes de la mort

Contrairement à ce qui avait été dit jusqu'à présent, l'homme d'une soixantaine d'années ne pilotait pas un ULM mais un autre type d'engin volant. "C'est un autogire, ça ressemble plus à un petit hélico", précise une source à la gendarmerie. Pour le moment, il est impossible de dire si l'homme est mort et que l'appareil est tombé ensuite, ou l'inverse.

"Il va y avoir une autopsie du corps et une analyse de l'appareil pour comprendre les causes", ajoute notre source à la gendarmerie. L'enquête a été confiée à la gendarmerie de l'Eure et à la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA), basée à Deauville (Calvados), et compétente sur les cas d'incidents aériens.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 1 commentaire
  • Nelson dit:

    Le 04/06/2018 à 09h40

    Pour votre information, l'autogire est bien un ULM. C'est plus précisément l'une des 6 catégories existantes d'ULM.