En ce moment : Maintenant - GIMS Ecouter la radio

Saint-Omer. Un couple de sexagénaire condamné pur abus de faiblesse

A Saint-Omer au sud de Caen (Calvados) un couple de sexagénaire héberge durant quatre ans la mère du mari et se sert avec largesse de son compte bancaire. Jeudi 17 mai 2018 les deux prévenus ont comparu devant le tribunal de grande instance de Caen.

Saint-Omer. Un couple de sexagénaire condamné pur abus de faiblesse
Le couple de sexagénaires a été jugé pour abus de faiblesse par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Un homme et une femme tous deux âgés d'une soixantaine d'années ont été jugés jeudi 17 mai 2018 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) Ils devaient répondre d'abus de faiblesse à l'encontre d'une personne vulnérable, ceci de février 2013 à septembre 2016 à Saint-Omer au sud de l'agglomération caennaise.

Les dépenses flambent

Début 2013 le couple propose d'héberger la maman octogénaire du mari car l'époux de la vieille dame a de graves problèmes de santé. Il leur donne procuration sur son compte à elle (sur lequel sa retraire à lui est versée), le numéro de la carte bleue ainsi que 400 euros par mois. Mais les dépenses flambent très vite : achat d'une moto à leur fils, fenêtres et terrasse refaites, factures d'eau et d'EDF réglées ainsi que courses courantes. Lorsque l'époux de la vieille dame est guéri il prend conscience de la situation.

Soixante six mille euros de préjudice

"Ils se sont servis abusivement sur le compte de ma femme ainsi que d'une partie de ma retraite pour leur propre compte" Le préjudice est évalué à plus de 66 000 euros. La prévenue reconnaît que c'est elle qui tenait les comptes et effectuait les achats. "Mon mari n'était au courant de rien. Quand ma belle-mère est arrivée elle m'avait dit que je pouvais utiliser ce que je voulais" Elle affirme que c'est la vieille dame qui a voulu offrir une moto a son petit-fils et faire refaire le fenêtres.

Le tribunal condamne la prévenue à 18 mois de prison avec sursis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Son mari écope de 12 mois avec sursis. Ils devront verser à la victime 35 000 euros de dommages et intérêts et 2 000 euros de préjudice moral. Et à son époux 20 000 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros de préjudice moral.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Omer. Un couple de sexagénaire condamné pur abus de faiblesse