Cri d'alarme de grands chefs pour le camembert au lait cru

"C'est le camembert de Normandie AOP au lait cru qu'on assassine": des chefs étoilés ont signé une tribune pour dénoncer un accord conclu entre les fabricants de ce fromage, qui risque de "devenir une vulgaire pâte molle sans goût".

Cri d'alarme de grands chefs pour le camembert au lait cru

Des chefs étoilés signent une tribune pour un véritable camembert au lait cru © Tendance Ouest

Par Thierry Valoi

Publié mardi 17 avril 2018 dans le quotidien Libération, le texte rédigé par la présidente de l'association Fromages de terroirs, Véronique Richez-Lerouge, compte parmi ses premiers signataires une trentaine de chefs, dont Olivier Roellinger, Sébastien et Michel Bras, Anne-Sophie Pic, Michel et César Troisgros, Emmanuel Renaut, Christophe Bacquié et Guy Martin.

"Le plus populaire des fromages tricolores, le calendos, né dans les limbes de la Révolution française au cœur du bocage normand, va basculer dans la pasteurisation", s'alarment-ils.

Une victoire de l'industrie agroalimentaire

Le texte fustige comme "une victoire pour l'industrie agroalimentaire, un risque fatal pour les fermiers et les consommateurs" l'accord trouvé le mercredi 21 février 2018 par les acteurs de la filière pour mettre un terme à dix ans de bataille autour de l'étiquette.

D'ici à 2021, il n'y aura plus qu'un seul et unique camembert de Normandie AOP (appellation d'origine protégée), qui pourra désormais être élaboré au lait pasteurisé.

"Honte, scandale, imposture… les mots ne sont pas assez forts pour dénoncer la forfaiture dont la France, créatrice du système des appellations d'origine qu'elle brandit partout en modèle, sera accusée d'avoir commis si les Français ne protestent pas", dénonce encore le texte.

Les chefs en appellent au Président de la République

"Dans cinq ans à peine, le 'véritable camembert de Normandie' sera un produit de luxe, réservé aux initiés, tandis que la masse des consommateurs devra se contenter d'un ersatz fabriqué selon les méthodes industrielles", poursuivent les signataires, qui en appellent au président Emmanuel Macron et au ministre de l'Agriculture le manchois Stéphane Travert.

"Nous réclamons un camembert au lait cru pour tous ! Aidons les producteurs laitiers en visant la qualité dans le respect de nos traditions ! Liberté, égalité, camembert !", conclut la tribune.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 8 commentaires
  • BLANCHET dit:

    Le 16/05/2018 à 09h43

    Je suis abasourdi par ce que je viens de lire.Le camembert au lait pasteurisé c'est de la m.On a de plus en plus de mal à trouver du vrai camembert au lait cru

  • Gambier dit:

    Le 16/05/2018 à 11h28

    Nous voulons du VRAI Camembert !

  • Marommix dit:

    Le 16/05/2018 à 16h01

    Etonnant de voir la médiatisation de cette pétition qui ne tient pas compte de l'AOP nouvelle "véritable camembert de Normandie" qui sera plus exigeante que l'actuelle "camembert de Normandie" puisque le lait y sera toujours cru et le fromage moulé à la louche mais qu'en plus le lait devra provenir de race normande à au moins 70% et nourries au pâturage et au foin ce qui n'était pas le cas avant. En attendant l'interdiction de l'ensilage qui donne cette odeur d'amoniac aux fromages bas de gamme dès qu'ils sont faits, c'est un grand pas vers une amélioration de la qualité. La version ordinaire du camembert de Normandie sera pasteurisée mais avec 30% de race normande et 6 mois au moins à l'herbe. La pasteurisation permet l'exportation et surtout la consommation pour les personnes immunodéprimées et les enfants de moins de 5 ans (les fromages au lait cru sont déconseillés avant comme l'a encore montré l'affaire récente du Reblochon servi dans les cantines). Parallèlement, l'appellation camembert fabriqué en Normandie disparaitra, elle qui permettait à du lait produit n'importe où et n'importe comment (y compris dans une ferme des 1000 vaches) de servir à fabriquer des fromages bas de gamme brouillant l'image du produit normand. En outre, les contraintes alimentaires améliorant la qualité laitière et fromagère permettront de valoriser le paysage de bocage et l'agroforesterie à la normande avec les pâturages plantés de pommiers haute tige qui reviennent dans le paysage normand.

  • Danjou dit:

    Le 16/05/2018 à 17h05

    En tant que percheron ,j’ai grandi avec du camembert je vis avec du camembert ,si le camembert devient au lait pasteurisé,je n’en mange plus .vive le camembert au lait cru

  • Emilien Caroa dit:

    Le 16/05/2018 à 18h38

    Depuis tant d'années déjà, la standardisation fait des ravages dans la diversité. Faut-il produire pour l'export ? Pourquoi pas, avec une certaine mesure. Mais quand le standard industriel vient dénaturer le produit, il est temps de créer un camembert 'pour l'export' et un camembert 'local' au lieu de faire croire aux brésiliens (ou autres) que le camembert qu'ils importent est un 'vrai, authentique, véritable' alors qu'il n'en est rien.

  • Environnement-technologies-water.ovh dit:

    Le 16/05/2018 à 19h32

    Bonjour, OUI je penses comme vous que l'on veut toujours aseptisé notre alimentation, nos produits, mais sachez que nos artisans et producteurs Français défendent corps et âme leur produit et l'authenticité, les goûts et les saveurs de nos territoires ne disparaitront jamais, j'en suis convaincu. Le monde entier défend les produits Français. Le bon et le meilleur aura toujours sa place. Rien n'empêche de continuer le combat pour défendre ses valeurs. La grande distribution proposera de moins en moins de produits industriels et je penses sincèrement que nous allons vers une nette amélioration des produits dans les rayons pour monsieur tout le monde. Dominique

  • Perez-Navarro dit:

    Le 17/05/2018 à 06h53

    Vive la tradition et le lait cru pour le camembert ! Défendre les valeurs !

  • Hrolfr dit:

    Le 17/05/2018 à 07h25

    Je souscrit totalement aux propos de Marommix. Je crois en effet que ceux qui ont lancé cette pétition ne connaissent pas le dossier et n'ont rien compris à la future appellation Camembert de Normandie