C'est le printemps au parc de Clères

C'est le printemps au parc de Clères

Bientôt ce petit panda roux rencontrera sa dulcinée ! © Parc de Clères

Le
Par : Elodie Laval

Après une trêve hivernale, le parc zoologique de Clères (Seine-Maritime) a rouvert ses portes au public le 10 mars dernier. Jusqu'au 4 novembre 2018, venez découvrir ce cadre de verdure exceptionnel et ses nombreux hôtes en semi-liberté.

Géré depuis 2013 par le département de Seine-Maritime, le parc botanique, ornithologique et zoologique de Clères rassemble 200 espèces, soit 1 400 animaux, pour la plupart en semi-liberté dans un parc aménagé à l'anglaise.

Une vieille histoire

Au cœur de ce domaine de 56 hectares se trouve un château du 13e siècle. Propriété acquise puis transformée par le Conte de Béarn en un gigantesque parc arboré à l'anglaise, le parc de Clères accueille ses premiers hôtes en 1919 lorsque Jean Delacour, ornithologiste passionné rachète le château :" Il avait déjà une belle collection botanique et ornithologique à Villers-bretonneux mais sa propriété fut dévastée par les combats de la première guerre mondiale", précise Adeline Boinet-Delaplanche, chargée de développement du parc.

À Clères, il reconstitue ses collections essentiellement ornithologiques mais accueille aussi des wallibis et des gibbons puis ouvre son parc au public dès les années 20. "Nous avons toujours des arbres très anciens dans le domaine comme le méta séquoia, les cèdres du Liban, le séquoia dendron et un thuya marcoté, classé arbre remarquable" souligne Adeline Boinet-Delaplanche.

Des hôtes toujours plus nombreux

Le parc accueille de nombreuses espèces menacées d'extinction comme les Hapalémurs du lac Alaotro à Madagascar : "Leur environnement naturel ayant été détruit, ils sont voués à disparaître à l'état sauvage", regrette Adeline Boinet-Delaplanche. Mais grâce aux programmes d'élevage et d'échange européens, trois petits hapalémurs, nés l'année dernière, sont partis en Angleterre pour assurer la sauvegarde de l'espèce et "Ce programme d'échange va nous permettre d'accueillir bientôt une femelle pour notre panda roux", se réjouit-elle.

Il faut dire que les hôtes se reproduisent facilement au parc, preuve de leur bien-être : "Nous avons célébré la naissance de ouistitis l'année passée, mais aussi de grues de mandchourie, des oiseaux majestueux ou encore de Goura de Sheepmaker, un des plus gros pigeons au monde, mais aussi de nombreux wallabies. D'ailleurs, nous n'allons pas tarder à voir leur petite tête sortir de la poche ventrale de la mère", souligne Adeline Boinet-Delaplanche.

Des animations inédites

Comme chaque année, en plus de la visite de parc, le parc de Clères renouvelle son programme d'animation. Dès le 29 avril, le parc inaugure une nouvelle formule : "Il s'agira d'un brunch. Il y aura quatre rendez-vous de ce type au cours de la saison", annonce Adeline Boinet-Delaplanche. À chaque brunch sa thématique : local et équitable, rendez-vous au jardin, so british ou encore exotique et tropical. "Plus qu'un simple repas nous proposons également une animation théâtrale, musicale ou culturelle sur le thème."

De plus, en partenariat avec le foyer culturel et de loisir et la Ville de Clères, le parc accueillera sur deux week-ends en juillet et en août, Clères d'été : un festival alliant cirque musique et théâtre dans ce cadre exceptionnel.

Pratique. Tous les jours de 10 à 19 heures au Parc de Clères. Jusqu'à 8,50 €. parcdecleres.net


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques