Pêche au bar interdite : les pêcheurs manifestent dans la Manche

L'interdiction totale de pêcher le bar passe mal auprès des pêcheurs amateurs de Normandie. Dans la Manche, ils manifestent samedi 7 avril 2018 pour exprimer leur colère.

Pêche au bar interdite : les pêcheurs manifestent dans la Manche

Les pêcheurs plaisanciers ont interdiction de pêcher le bar © Photo d'illustration

Par Célia Caradec

Les habitants de Cherbourg et Saint-Lô (Manche) seront peut-être surpris de voir, dans les rues, samedi 7 avril 2018, des dizaines de manifestants vêtus d'un gilet de sauvetage, sur la terre ferme. C'est en fait le symbole qu'ont choisi les pêcheurs amateurs pour partager leur colère.

Défilé et tracts

À l'appel de quatre associations (Comité 50 de la Fédération Nationale des Pêcheurs Plaisanciers, la Fédération de Chasse Sous-Marine Passion (FCSMP), le Comité 50 de la Pêche maritime de loisir (CMPL50) et l'APAM Le Sénéquet), ils sont appelés à se rassembler à 9 h 30 devant la Cité de la Mer de Cherbourg, pour un défilé, et place du Champ de Mars à Saint-Lô, pour une distribution de tracts sur le marché.

    • LIRE AUSSI - Pont de Normandie : manifestation des pêcheurs et des chasseurs

Principal objet du mécontentement : l'interdiction totale de la pêche au bar, au nord du 48e parallèle, pour la pêche récréative. Les poissons doivent être remis à l'eau ("no-kill"). Une mesure mise en place par le conseil européen, au nom de la préservation des ressources, mais qui ne s'applique pas au sud du 48e parallèle (sud Bretagne).

Un quota mensuel ?

"Sortir pour aller pêcher un bar par jour et par personne, comme l'an dernier, ou aucun comme cette année, ce n'est pas très motivant, souligne Jean Lepigouchet, président du CMPL50, les pêcheurs sont complètement démoralisés, beaucoup de bateaux sont à vendre, etc.".

Depuis plusieurs années, les pêcheurs proposent l'instauration d'un quota mensuel, de 10 ou 20 poissons par exemple. "Chaque prise serait inscrite dans un carnet de prélèvement. Quand le quota est atteint, on arrête. Cela nous paraît être une disposition cohérente et juste".

AUDIO - Jean Lepigouchet, invité de la rédaction de Tendance Ouest

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 1 commentaire
  • Goussiaume GIlles (Cantor sur PEK) dit:

    Le 07/04/2018 à 09h08

    J'adhère totalement à cette proposition malgré que j'ai un doute sur la véracité du carnet de prises.. en complément de ma passion la peche en kayak j'apprécie aussi le plaisir de déguster un beau poisson à table, cela ne me gênerais pas si la taille de prélèvement soit limitée à un minimum de 50 cm. Sur environ 120 prises par an mon prélèvement se limite à une vingtaine de poissons. Cordialement,