La grippe continue de sévir en Normandie

Malgré l'approche du printemps, la grippe saisonnière continue de se répandre en Normandie. Au CHU de Rouen (Seine-Maritime), les urgences font face à une activité soutenue liée à l'afflux de patients, notamment jeunes.

La grippe continue de sévir en Normandie

Les urgences du CHU de Rouen accueillent actuellement 300 patients par jour contre 200 à 220 habituellement, en raison de l'épidémie de grippe.

Par Amaury Tremblay

Certains Normands pensaient avoir échappé à l'épidémie de grippe saisonnière, mais elle continue de sévir malgré la fin de la période hivernale. La Normandie reste la troisième région la plus touchée par le virus, selon le réseau Sentinelles, avec 219 cas pour 100 000 habitants.

La Normandie est la troisième région la plus touchée par l'épidémie de grippe. - Réseau Sentinelles

Une épidémie qui entraîne une hausse d'activité, notamment au CHU de Rouen (Seine-Maritime). "Les urgences adultes font face à une activité particulièrement soutenue, explique l'hôpital. Le service accueille ainsi près de 300 passages par jour au lieu des 200‐220 habituels." La grippe touche particulièrement "des gens plus jeunes que les précédentes années", ajoute le CHU de Rouen.

Cette arrivée massive de patients aux urgences "engendre une situation de saturation" avec des délais d'attente plus longs qu'habituellement.

Éviter d'aller aux urgences

Face à cette situation compliqué, le CHU de Rouen "appelle la population à faire preuve de compréhension". La direction de l'hôpital rouennais rappelle les conseils aux malades en privilégiant les consultations auprès des médecins traitants. Ou bien d'appeler la régulation médicale au 116 117 avant de se rendre aux urgences.

Galerie photos

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES