Rugby (Fédérale 3). Le stade caennais a assuré l'essentiel

Après trois longues semaines de trêve, le Stade Caennais a vécu un retour à la compétition douloureux mais victorieux face à Saint-Omer (35-14) dimanche 11 mars 2018. L'essentiel est fait, mais la manière laisse un peu plus à désirer après une première période trop brouillonne.

Rugby (Fédérale 3). Le stade caennais a assuré l'essentiel

Le jeu au pied des caennais aura été catastrophique ce dimanche. Ils entrent désormais dans une phase de six matchs sans interruption. © Léa Quinio

Par

Favoris sur le papier après avoir dominé le match aller sur tous les fronts, les caennais (Calvados) ne se sont pas rendus la tâche aisée du côté de Saint-Omer ce dimanche 11 mars.  Malgré un premier essai pour ouvrir la marque, les protégés d'Alexandre Bouteille ont vite été rejoints par des nordistes morts de faim. "Ils ont été très vaillants et ont assuré un gros match en face. Nous on était trop brouillons, on a fait beaucoup de fautes et on a manqué de rythme". Malgré tout, Caen assurait une mince avance avant à la pause (14-13) mais n'était pas pour autant très serein. Même constat au retour des vestiaires, sur un "bourbier" si l'on en croit le technicien caennais, Caen délaisse beaucoup de ballons à l'adversaire. Fautes de main et manque de rythme, il a fallu attendre les vingt dernières minutes avant que les normands ne fassent parler de leur leadership. 

La patience en guise de réaction

La patience et l'intelligence auront été des atouts capitaux pour prendre le large sur leur adversaire du jour. "On a toujours mené et on a réussi à les décrocher dans les 20 dernières minutes en resserrant le jeu. Notre charnière a remis les choses à l'endroit dans le second acte", glisse Alexandre Bouteille. S'octroyant même le luxe du bonus offensif, Caen ne retiendra que l'avantage du scoring avec cinq points dans la valise (35-14). Qui plus est lorsque deux piliers du groupe sont désormais sur le carreau : Clément Nuttens souffre d'une entorse et François Isler, touché à la cuisse, sera indisponible pendant un long moment. "Il va falloir serrer les dents", souffle l'entraîneur.

Pratique. Caen enchaînera avec la réception d'Évreux ce dimanche 18 mars au Chemin Vert.

TOP SPORTS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES