Etretat cherche désespérément un médecin

Etretat cherche désespérément un médecin

A Etretat, il n'y a plus de médecin en face du pharmacien.

Le
Par : Gilles Anthoine

Le territoire d'Etretat (Seine-Maritime) est devenu en quelques années un désert médical. Depuis l'ouverture d'une maison médicale à Criquetot-l'Esneval en décembre 2016, les médecins ont quitté la station balnéaire. Vendredi 9 février 2018, une réunion de travail était organisée entre la maire d'Etretat, l'Agence régionale de santé (ARS), l'Union régionale des médecins libéraux (URML), le conseil de l'ordre des médecins, des élus, des professionnels de santé et la maison médicale de santé de Criquetot-l'Esneval.

Le bassin de vie d'Etretat (5 000 habitants) n'a plus de médecin depuis le 20 septembre 2017. La population y est pourtant vulnérable et a besoin de soins : 38% des habitants d'Etretat ont 60 ans et plus (contre 25% sur l'ensemble de la Seine-Maritime). La problématique n'est pas récente. En 1992, il y avait 14 cabinets médicaux contre neuf en 2016. L'ouverture en décembre 2016 de la maison médicale de Criquetot-l'Esneval (à neuf kilomètres d'Etretat) a précipité le départ des derniers médecins.

Le dernier médecin est parti en septembre 2017

La mairie de l'époque a bien tenté de réagir en faisant appel à cabinet de recrutement. Un médecin roumain est venu s'installer en juillet 2016 mais il est reparti en septembre 2017. Depuis c'est le désert médical à Etretat. Sur le bassin de vie les professionnels de santé sont pourtant encore présents : pharmacien, infirmières, dentistes, orthophonistes et psychologue. La commune est en capacité d'offrir (au moins temporairement) un cabinet et un logement à un médecin mais le poste ne trouve pas preneur.

Favoriser l'ambulatoire

Face à l'urgence une réunion a été organisée vendredi 9 février 2018 avec des professionnels de santé et leurs instances représentatives, notamment l'ARS et l'URML. Etretat a fait le deuil de l'installation d'un médecin sur son territoire mais d'autres solutions existent.

Écoutez Pierre-Antoine Dumarquez, le 1er adjoint au maire d'Etretat :

0:00
0:00

L'urgence : trouver un médecin remplaçant pour cet été

Parmi les pistes envisagées conjointement avec l'ARS et l'URML : trouver un médecin remplaçant pour cet été ainsi qu'un temps partagé avec un cabinet médical ou un centre hospitalier voisins. C'est d'ailleurs cette dernière solution que la ville d'Etretat semble vouloir privilégier. À défaut de voir s'installer un médecin, il s'agirait de favoriser une présence ambulatoire avec des établissements hospitaliers. La mairie (en collaboration avec les professionnels de santé) souhaite ainsi mettre en œuvre un Pôle de santé libéral ambulatoire.


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques