Rouen : les cyclistes veulent de meilleurs aménagements

Rouen : les cyclistes veulent de meilleurs aménagements

Pour 2018, l'association Sabine souhaite la mise en place d'une charte de concertation avec la métropole de Rouen.

Le
Par : Amaury Tremblay

L'association Sabine, qui défend les cyclistes de l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime), s'est réunie mercredi 17 janvier 2018 pour demander une meilleure prise en compte de la place des vélos en ville. Elle souhaite notamment la mise en place d'une charte de concertation avec la métropole de Rouen.

Face aux bouchons et aux difficultés pour se stationner en ville, les Rouennais sont de plus en plus nombreux à prendre leur vélo pour se déplacer, notamment pour aller au travail. Si la demande est là, l'association Sabine, qui défend les cyclistes, regrette le manque d'implication de la part des élus locaux dans ce dossier.

"Les perspectives d'évolution à moyen terme sont plutôt faibles", affirme Guillaume Grima, membre de l'association Sabine, au cours d'une réunion de début d'année, mercredi 17 janvier 2018 à Rouen (Seine-Maritime). "On appelle à la mobilisation car la question des aménagements cyclables est centrale."

0:00
0:00

Les cyclistes "sous pression"

Aujourd'hui, "il est parfois risqué de circuler à Rouen à vélo", poursuit Guillaume Grima. L'association regrette notamment le nouvel aménagement de la ligne de Teor T4 qui prévoit que les cyclistes circulent au milieu des bus sur la rive droite. Ce système "met une pression sur les cyclistes quand ils sont suivis par un bus, surtout que le boulevard des Belges, concerné par cet aménagement, est sur une montée".

    • Lire aussi : [Notre dossier] En 2018, Rouen se modernise

Surtout, l'aménagement initial devait offrir des bandes cyclables, en dehors des voies du Teor. Mais le projet ayant été modifié rive droite, il s'agit désormais de couloirs de bus et non de voies rouges spécifiques au Teor, comme c'est le cas pour les T1, T2 et T3. "Cela va créer une confusion car les vélos sont interdits sur les voies du Teor, mais ils seront autorisés dans les couloirs du T4", explique Guillaume Grima.

Manque de stationnement

Parmi les autres problèmes soulevés par l'association, Sabine figure le manque de stationnement pour les vélos. "Un box de stationnement couvert pour six vélos a été inauguré dernièrement, c'est encore trop peu", regrette l'association qui pointe du doigt l'installation de cet équipement sur le trottoir "et non sur une place de stationnement pour voiture comme cela était prévu".

Plus largement, pour l'association, les efforts pour réduire la part de la voiture en ville sont encore "insuffisants", malgré les engagements des élus locaux. Pour 2018, le maire de Rouen, Yvon Robert, s'est d'ailleurs engagé à apaiser la circulation en ville, avec le développement des zones 30 et une nouvelle politique en matière de stationnement.


Réactions

pouchet

21 janvier 2018 , 08:17
je prend la parole parce que je trouve la ville de Rouen ne fait pas grand chose pour nous qui se trouve en ville à circulez on et vraiment à la traine par rapport a d’autre pays et le fait de voir les couloir de bus sont interdit et quand on vois le danger à vélo ou personne ne respect les cyclistes j'en ai fait la preuve l'année dernière le 28 novembre a Darnetal ou j'ai fini sur un trottoir. mes salutations
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques