Normandie : les agriculteurs interpellent le gouvernement

Normandie : les agriculteurs interpellent le gouvernement

Petite mobilisation des agriculteurs lundi 18 décembre 2017 devant l'Hôtel de ville du Havre. Ils voulaient interpeller les membres normands du gouvernement.

Le
Par : Gilles Anthoine

Lundi 18 décembre 2017, des agriculteurs ont manifesté au Havre (Seine-Maritime), à Évreux (Eure) et à La Haye-du-Puits (Manche) pour demander au gouvernement de respecter les engagements d'Emmanuel Macron. Au cœur des préoccupations : les traités de libre-échange, le glyphosate ou encore leur sécurité sociale.

Lundi 18 décembre 2017, une trentaine d'agriculteurs de Seine-Maritime s'étaient donné rendez-vous devant l'Hôtel de ville du Havre (Seine-Maritime). Ils espéraient pouvoir rencontrer Édouard Philippe, le Premier ministre et ancien maire du Havre. Le chef du gouvernement n'était pas présent dans la Cité océane mais les agriculteurs devraient prochainement être reçus au ministère de l'agriculture. Lundi 18 décembre, d'autres agriculteurs normands s'étaient donné rendez-vous à La Haye-du-Puits (Manche), terre du ministre de l'agriculture Stéphane Travers, ainsi qu'à Évreux pour tenter de rencontrer le ministre de l'économie, Bruno Le Maire.

Les agriculteurs rappellent les promesses d'Emmanuel Macron

La mobilisation du lundi 18 décembre 2017 était à l'appel de la Frsea (Fédération Régionale Syndicats Exploitants Agricoles) Normandie et des Jeunes Agriculteurs. Ils demandent au Président de la république, Emmanuel Macron, de respecter ses engagements de campagne. Parmi les préoccupations : la suppression de la réduction des charges sociales concernant la sécurité sociale des agriculteurs.

Ils souhaiteraient la fin des surtranspositions dans le droit français des directives européennes (Emmanuel Macron annonçant le retrait de l'autorisation du glyphosate dans trois ans contre la décision européenne de cinq ans). Au cœur des revendications également : le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada. Les agriculteurs parlent de concurrence déloyale. Les agriculteurs canadiens ayant le droit d'utiliser 46 substances interdites en France, selon la Frsea Normandie. Ils dénoncent aussi le prochain accord avec les pays du Mercosur (Amérique du Sud).

Écoutez Daniel Couckuyt, vice-président de la Fnsea Seine-Maritime :

0:00
0:00


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques