Normandie. Pétition "Mon violeur toujours dehors" : la réponse du juge d'instruction

Normandie. Pétition "Mon violeur toujours dehors" : la réponse du juge d'instruction

Anna Circé espère que le procès de son agresseur sera bientôt fixé. © DR

Le
Par : Maxence Gorréguès

Une habitante de Lisieux (Calvados), Anna Circée a décidé de lancer une pétition pour accélérer les délais de la justice afin que se tienne au plus vite le procès de l'homme qu'elle accuse de l'avoir violée en 2011. Le juge d'instruction qui suit l'affaire dit regretter cette situation.

L'attente est pour elle interminable. Bientôt six ans qu'Anna Circé, une habitante de Lisieux (Calvados), attend le procès de son agression sexuelle. Elle accuse un homme de son entourage de l'avoir violée en 2011. Et pour faire accélérer son dossier, elle a décidé de lancer en avril dernier une pétition, qui connaît une popularité soudaine depuis que le site qui l'héberge, Change.org a fait le choix de la mettre en avant, dimanche 6 août 2017. "La pétition est passée en quatre jours de 4 000 signataires à 118 000 !", se réjouit la jeune femme de 29 ans.

95 dossiers, 75% de criminels

Depuis plusieurs mois, cette affaire de viol est sur le bureau de François Lalès, l'un des trois juges d'instruction du tribunal de grande instance de Caen. Un dossier parmi 95 autres, dont 75 % de criminels. "Six ans, c'est beaucoup trop long, confie-t-il. Mais ce délai est malheureusement la conséquence du manque de moyens qu'on partage avec les enquêteurs", et de reconnaître que "les délais de cette affaire sont exceptionnellement longs. Cette lenteur doit lui être bien légitimement insupportable. Je souhaiterais vraiment faire autrement, mais nous avons trop de dossiers à gérer".

Le dossier va être prochainement instruit

Il assure cependant qu'il va enfin pouvoir instruire ce dossier ces prochains jours et indiquer si oui ou non, il suivra la décision du parquet qui a décidé d'envoyer l'affaire devant la Cour d'Assises. Le parquet a mis seize mois pour formuler son avis, alors que l'enquête a été bouclée en décembre 2015. Autrement dit à chaque étape de la procédure, Anna Circé "a pâti des lenteurs du système", estime le juge d'instruction.

Pour Anna Circé, ce procès est devenu une nécessité "pour se reconstruire et être reconnue comme victime". Elle dit en avoir terriblement besoin :

0:00
0:00

Si le juge d'instruction suit l'avis du parquet, le procès pourrait avoir lieu en fin d'année ou en 2018.


Réactions

RUBY

10 août 2017 , 18:54
Bravo Anna pour votre courage, l'injustice est omniprésente dans un pays dit "développé", c'est scandaleux. 6 ans pour obtenir une décision de justice, le système est complètement en panne.
Signaler un contenu illicite

taberner

11 août 2017 , 12:30
Bonjour tout à fait d'accord la justice n'existe pas vraiment ou elle prend son temps. Aucun respect pour les victimes qui sans reconnaissance du préjudice ne peuvent vivre en paix, une porte a été ouverte et aucun juge ne veut la refermer en faisant simplement son travail.
Signaler un contenu illicite

Thery

11 août 2017 , 14:00
Courage ANNA, le combat est dur, mais vous avez trouvé la force pour le faire, alors malgré les délais inconcevables, tout se paie un jour, votre agresseur aura ce qu'il mérite amplement...
Signaler un contenu illicite

Isabelle de Brugière

11 août 2017 , 16:59
Que cette affaire soit réglée le plus vite possible !
Signaler un contenu illicite

Cottyn

11 août 2017 , 21:35
Je suis scandalisé. L'état a démissionné et n'a plus les yeux rivés que sur le contrôle des déficit budgétaires et tant pis si les citoyens ne sont plus protégés et défendus comme ils le devraient. Une situation qui finira par pousser les gens à se faire justice eux même
Signaler un contenu illicite

Olivier

13 août 2017 , 10:15
Courage Anna Cela va bientôt arriver á son terme C est honteux de voir cette lenteur Je suis de tous coeur avec vous
Signaler un contenu illicite

Philippe

18 août 2017 , 17:16
Le viol est un crime, et les criminels devraient systématiquement être en prison voire au bagne et en tout état de cause à minima en détention préventive, là le juge aurait le temps de statuer plus sereinement Mais encore une fois la justice laisse les criminels en liberté en s'engluant dans la paperasse et préfère travailler sur des cas faciles et qui ne lui prennent pas trop de son précieux temps Courage Anna
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques