Normandie : la SNSM en quête de dons

Normandie : la SNSM en quête de dons

26 bénévoles se mobilisent à la SNSM de Fécamp, dont Nicolas Doré, le président et Anne Maurice, infirmière canotière et nageuse de bord.

Le
Par : Gilles Anthoine

Le sauvetage en mer est la grande cause nationale de cette année 2017. On parle là de deux associations : SOS Méditerranée et surtout de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Vous avez certainement aperçu leurs vedettes ou leurs canots le long de notre littoral. Ces sauveteurs sont tous bénévoles mais l'association a besoin de nos dons pour vivre. Reportage à la station SNSM de Fécamp (Seine-Maritime).

Il y a 218 stations SNSM le long du littoral français, dont huit stations en Seine-Maritime, vingt-deux dans le Calvados et vingt dans la Manche. La SNSM est une association qui fête cette année ses 50 ans. Son principal objectif : le sauvetage en mer des vies humaines. Des interventions sur un bateau en difficulté, un surfeur à la dérive, des baigneurs piégés par la marée ou encore un plongeur en difficulté.

Des bénévoles au sein de la SNSM

La SNSM ne fonctionne que sur la base du bénévolat. Elle ne vit que des dons et de quelques subventions. L'argent est nécessaire pour l'achat des zodiacs, des vedettes d'intervention ou encore des combinaisons de secours.

    • Reportage sur la station SNSM de Fécamp :

0:00
0:00

À Fécamp (Seine-Maritime), 26 bénévoles sont mobilisables pour intervenir à n'importe quel moment. Ils effectuent entre vingt et trente sauvetages tous les ans, sans compter la centaine de sorties annuelles pour des prélèvements d'eau, la dispersion de cendres, la participation à des manifestations comme la Saint-Pierre des marins et bien évidemment les sorties d'entraînement. Côté matériel : un zodiac et surtout un canot tout temps, le Cap Fagnet.

Une vedette insubmersible à plus d'un million d'euros

Il s'agit d'une vedette de dix-sept mètres de long, très puissante et insubmersible. Le navire a 20 ans, il doit être changé tous les 30 à 35 ans. Un canot tout temps coûte plus d'un million d'euros et chaque station doit le financer par ses propres moyens. Voilà pourquoi les dons sont primordiaux pour la SNSM. Les bénévoles sont aussi indispensables. Ils font vivre la station et se dévouent pour secourir toute personne en détresse en mer. La station de Fécamp qui recherche actuellement un bénévole avec le profil de mécanicien marine. Avis aux amateurs.

Pour faire un don à la SNSM, cliquez ici.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques