Normandie : le député Philippe Gosselin rejoue OSS 117 à l'Assemblée

Normandie : le député Philippe Gosselin rejoue OSS 117 à l'Assemblée

Philippe Gosselin, député de la Manche, se fait à nouveau remarquer par un trait d'humour à l'Assemblée. © Tendance Ouest

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

En plein débat sur le projet de loi pour la confiance dans la vie publique, le député de la Manche Philippe Gosselin a débuté sa prise de parole à l'Assemblée nationale ce jeudi 27 juillet 2017 en citant Hubert Bonisseur de La Bath, héros du film OSS 117.

Ses électeurs le savent, le député de la Manche Philippe Gosselin ne recule jamais devant un trait d'humour. Ce jeudi 27 juillet 2017, en plein débat sur le projet de loi pour la confiance dans la vie publique, il a ainsi entamé son intervention en revisitant l'une des répliques cultes du film de Michel Hazanavicius, OSS 117.

La dictature de la transparence

Opposé aux propositions concernant le contrôle de l'indemnité des frais de mandat, il a voulu dénoncer la dictature de la transparence. "Du côté kafkaïen, j'ai envie de dire, comme dans OSS 117: Rio ne répond plus, mais, 'C'est la France, Dolorès, la France d'Emmanuel Macron'. Voilà, c'est un petit peu ça."

Dans le film, le héros, Hubert Bonisseur de La Bath, sort cette réplique à sa coéquipière, la fameuse Dolorès, lorsque celle-ci lui décrit la dictature brésilienne. "Comment vous appelez un pays qui a comme Président un militaire avec les pleins pouvoirs, une police secrète, une seule chaîne de télévision et dont toute l'information est contrôlée par l'État?" l'interroge-t-elle. Ce à quoi l'agent secret incarné par Jean Dujardin répond: "J'appelle ça la France, Mademoiselle. Et pas n'importe laquelle: la France du général de Gaulle."

Notre top des blagues du député

Ce genre de sortie n'est pas une première pour le député manchois qui prend, semble-t-il, un malin plaisir à dérider ses camarades sur les bancs de l'Assemblée. L'occasion est donc trop belle  : Tendance Ouest dresse un top 3 de ses meilleures blagues dans l'hémicycle:

    • Fou rire avec Christiane Taubira

En plein débat sur le mariage pour tous, la séquence avait fait le buzz. Face à Philippe Gosselin, opposé au projet, la ministre de la Justice d'alors, Christiane Taubira, n'avait pu réprimer un fou rire lors de sa réponse au député qui avait employé l'expression "petits bouts".

    • Sortie en tongs

En 2013, il n'avait pas non plus hésité à venir à l'Assemblée nationale en tongs après avoir perdu un pari sur les performances de l'équipe de France de football.

    • Best of de tweets

Plutôt actif sur Twitter, le député de la Manche glisse de temps à autre de petites piques, souvent sur le ton humoristique, à ces adversaires politiques.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques